Ma France je t'aime

Précaution contre les électrocutions

Précaution contre le courant

Exigences juridiques

La loi de 2004 sur la santé et la sécurité au travail (loi SST) oblige les employeurs à éliminer tout risque pour la santé et la sécurité, dans la mesure où cela est raisonnablement possible. S’il n’est pas raisonnablement possible d’éliminer tout ou partie du risque, vous devez réduire les risques dans la mesure où cela est raisonnablement possible.

Les exigences de la loi sur la santé et la sécurité au travail obligent également les employeurs et les personnes qui gèrent ou contrôlent un lieu de travail à veiller à ce que les risques pour les autres, autres que les employés, soient éliminés ou réduits.

Lorsque les travaux électriques sont également des travaux de construction, les employeurs et les travailleurs indépendants ont des obligations supplémentaires, notamment

préparer et suivre les déclarations de méthodes de travail sûres (SWMS), pour les travaux qui sont des travaux de construction à haut risque (HRCW)
formation d’initiation à la construction
des inductions spécifiques au site

Les employés doivent prendre raisonnablement soin de leur propre santé et sécurité, ainsi que de la santé et de la sécurité des personnes qui peuvent être affectées par leurs actes ou omissions sur le lieu de travail. Les employés doivent coopérer avec leur employeur et s’acquitter des obligations de ce dernier en matière de santé et de sécurité au travail.

La loi sur la sécurité électrique, qui est réglementée par Energy Safe Victoria (ESV), exige que tous les circuits électriques ou les équipements électriques manipulés pendant les travaux électriques soient déconnectés de l’alimentation électrique, à moins que des précautions adéquates ne soient prises pour éviter les chocs électriques ou autres blessures.
Maîtriser le risque de choc électrique

1. Mettre hors tension l’installation ou une partie de l’installation

Les électriciens peuvent éliminer le risque de choc électrique dans de nombreuses situations en mettant l’installation hors tension. Cela peut se faire en retirant le fusible du service d’électricité. Le retrait et le remplacement du fusible de service doivent être effectués conformément aux directives de l’ESV.

S’il n’est pas raisonnablement possible d’éliminer le risque en retirant le fusible de service, le risque peut être réduit en mettant hors tension une partie de l’installation en coupant et en verrouillant le ou les interrupteurs principaux, ou les dispositifs d’isolation du circuit.

Grâce à la large gamme d’outils électriques à batterie, tels que les perceuses, les perceuses à percussion, les différents types de scies et les lampes LED à batterie qui sont maintenant disponibles, l’accès au réseau électrique n’est pas nécessaire pour ces outils.

Il n’est généralement pas nécessaire d’avoir l’électricité allumée pour tracer et localiser les défauts du câblage de l’installation électrique de base. Par exemple, les tests de résistance d’isolement, de continuité de la mise à la terre, de polarité et de connexion des circuits qu’un électricien est tenu d’effectuer en vertu de la loi sur la sécurité électrique avant la mise sous tension ou après la modification d’une installation électrique conviennent également à la recherche de défauts dans les circuits. Il peut être nécessaire d’avoir l’électricité sous tension pour localiser un défaut sur une installation électrique complexe.

2. Utiliser une signalisation appropriée

Une fois que le fusible de service est retiré et que les interrupteurs principaux ou les dispositifs d’isolation sont verrouillés, un panneau doit être placé à l’emplacement du tableau principal ou du dispositif pour avertir de ne pas mettre l’appareil sous tension.

Assurez-vous que la signalisation est facile à lire. Utilisez une étiquette de danger, ou si celle-ci ne peut pas être fixée au point d’isolation, utilisez un lettrage imprimé ou écrit clairement à la main. Par exemple :

« Danger. Travail sur une installation électrique. Ne pas mettre sous tension ».
« Les électriciens au travail. Ne mettez pas le courant. »

Note : Ne vous fiez pas uniquement à une étiquette ou à un panneau. Pour que le contrôle soit efficace, le ou les interrupteurs principaux ou le ou les dispositifs d’isolation doivent également être verrouillés afin que l’installation ne puisse pas être remise sous tension pendant le travail.

3. Vérifiez que l’installation est hors tension

L’installation électrique doit être traitée comme étant sous tension jusqu’à ce que les tests confirment que la mise hors tension a été réalisée.

Si l’installation hors tension est laissée sans surveillance, il est recommandé de la tester à nouveau pour s’assurer qu’elle est toujours hors tension avant de recommencer les travaux.

Le tableau électrique ou la partie du tableau qui contient l’interrupteur principal ou le sectionneur verrouillé et étiqueté doit être considéré comme étant sous tension. Tout travail effectué sur le tableau de distribution lui-même doit être considéré comme un travail sous tension.

Des conseils sur les mesures de sécurité et les équipements de protection appropriés lors de travaux sous tension peuvent être trouvés dans le document intitulé Travail en sécurité sur ou à proximité d’installations et d’équipements électriques à basse tension (AS/NZS 4836).

4. Utiliser des systèmes de travail sûrs

Des systèmes de travail sûrs devraient être développés et suivis, ainsi que des contrôles des risques, afin de réduire le risque pour les personnes qui entreprennent :

le retrait et le remplacement du fusible de service
verrouiller et étiqueter le ou les interrupteurs principaux et les points d’isolation
la vérification du processus de mise hors tension (test sous tension)

Déclarations sur les méthodes de travail sûres

Les travaux d’installation électrique sont considérés lorsqu’ils sont effectués sur ou à proximité d’installations ou de services électriques sous tension.

Un SGT doit être préparé pour un CRHB avant le début des travaux et suivi pendant la durée des travaux. Un employeur ou un travailleur indépendant doit examiner et, si nécessaire, réviser toute mesure mise en œuvre pour contrôler les risques liés aux travaux de construction.

La norme AS/NZS 4836 exige qu’une évaluation soit effectuée sur le lieu de travail avant de commencer les travaux afin d’identifier et d’évaluer tous les risques susceptibles de causer des dommages ou des préjudices. La préparation d’un SWMS répondra à cette exigence.

Si l’évaluation du site de travail montre que les risques identifiés ne peuvent pas être contrôlés pour garantir que les travaux peuvent être effectués en toute sécurité, alors le(s) travail(s) ne peut (peuvent) pas être poursuivi(s).

Le SWMS doit décrire :

les contrôles qui seront mis en œuvre pour éliminer ou réduire les différents risques, y compris le risque de choc électrique
la manière dont les contrôles seront mis en œuvre
la manière dont les contrôles seront maintenus pendant les travaux, y compris l’examen et la révision si nécessaire.

Le SWMS doit inclure le processus qui sera utilisé pour vérifier la mise hors tension avant de travailler sur l’installation électrique.

D’autres types de HRCW peuvent être pertinents pour les travaux électriques et devraient également être traités dans le SWMS.

Pour plus d’informations sur les déchets dangereux, voir le SWMS dans la section Informations connexes.

Autres risques

Les travaux électriques peuvent comporter d’autres risques qui doivent également être contrôlés, dans la mesure où cela est raisonnablement pratique, comme par exemple

les chutes de hauteur
la chaleur excessive
poussière
les risques biologiques (vermine, insectes, moisissures)

Meilleur électricien Paris

Forum : https://www.forumconstruire.com/construire/topic-334350-retour-experience-reconversion.php

Comment installer une prise électrique murale ?

 

elctricien-a-paris

Vous devrez peut-être installer une nouvelle prise électrique, mieux connue sous le nom de fiche, dans votre maison pour brancher de nouveaux appareils. L’installation d’une nouvelle prise de courant est assez simple, vous pouvez donc la faire vous-même si vous êtes un bricoleur. Cependant, assurez-vous que l’alimentation électrique est aussi élevée que nécessaire, car si vous branchez plus que la quantité d’électricité autorisée, elle sautera sans s’arrêter.

Il est assez facile d’installer une nouvelle prise de courant, mais il est toujours conseillé de faire appel à un électricien pour examiner le travail final, surtout si c’est la première fois que vous effectuez ce travail à la maison. Si vous êtes déjà un expert, cela peut ne pas être nécessaire.

Étapes pour l’installation d’un nouveau point de vente

Pour effectuer cette installation, vous devez disposer de certains matériaux qui facilitent grandement ce processus. Ces matériaux sont : une boîte de dérivation avec son couvercle, un ciseau à métaux, du mastic pour remplir les trous, un tournevis d’électricien, des pinces, un couteau de menuisier, des lunettes de protection, des gants de protection et un niveau. Ce sont, en général, les matériels dont vous aurez besoin.

La première étape consistera à couper l’alimentation électrique pour éviter les frayeurs. Vous devrez ensuite vérifier les connexions électriques à la terre, le courant neutre et le courant fort. Pour ce faire, vous devrez d’abord dévisser le couvercle, puis la boîte à la base du mur.
Ensuite, vous devrez placer la nouvelle double boîte à l’intérieur de l’ouverture du mur, si nécessaire vous devrez l’agrandir pour l’adapter correctement. Vérifiez avec un niveau qu’il est complètement droit.

Une fois que vous avez vérifié que la boîte est parfaitement adaptée, vous devez commencer par le câblage, qui doit être parfaitement ajusté pour qu’il fonctionne correctement. Une fois installé, placez la boîte et ajustez-la à l’aide des vis incluses dans le paquet. Après cela, vous aurez un nouveau point de vente à la maison.

Pour les services d’un électricien à Paris actuellement n’hésitez pas à visiter certains sites web qui vous proposent une bonne liste à consulter.

Comme vous pouvez le voir, c’est un processus simple, il suffit de placer parfaitement le câblage pour qu’il fonctionne correctement. Faites attention lorsque vous remettez le courant, car s’il n’est pas bien branché, certaines étincelles peuvent sauter et même provoquer un court-circuit. C’est pourquoi nous recommandons toujours de consulter des spécialistes du secteur de l’électricité, personne de mieux qu’un expert pour donner le feu vert à ce petit travail à domicile, n’est-ce pas ?

N’oubliez pas de vérifier si l’énergie contractée est suffisante. Aujourd’hui, de nombreuses familles doivent augmenter leur puissance contractuelle parce qu’elles ont beaucoup d’appareils électriques à la maison. Que si la machine à laver, le four, la plaque vitrocéramique, les ordinateurs, les smartphones…, tout consomme et il est fondamental d’avoir suffisamment de courant pour alimenter tous les appareils.

Comptez sur nous, les experts en électricité , pour effectuer tout type de changement, que ce soit l’installation d’une nouvelle prise ou l’augmentation de la puissance électrique contredite. Quoi qu’il en soit, nous sommes disponibles 24 heures sur 24 pour vous et pour répondre à tous vos besoins. N’hésitez pas à nous appeler !

Nous avons de plus en plus d’appareils électroniques dans notre maison et donc moins de prises pour les brancher. Dans les zones de travail, nous pouvons résoudre ce problème en remplaçant les prises simples par des modèles multiples, bien que dans d’autres pièces de la maison, nous devrons installer une nouvelle prise.

 

Tout d’abord, nous allons décider si nous allons faire une installation de surface ou une installation intégrée. Dans le premier, les fils et la boîte de prises seront en vue ; dans le second, on fera des rayures pour les cacher. Même si les connexions seront les mêmes, l’installation en surface sera plus simple et plus rapide, puisque nous n’utiliserons pas le frottement.

Les matériaux que nous utiliserons seront : une prise, un câble à trois fils avec mise à la terre et une gaine de protection. Si nous faisons une installation encastrée, nous devrons également avoir la même quantité de tube flexible. Afin de calculer le fil et le tube nécessaires, nous mesurerons la distance entre le point où le courant est pris et l’endroit où nous voulons installer la nouvelle prise.

Nous détaillerons ensuite ce processus étape par étape :

Pour commencer, nous devons amener le nouveau fil d’une boîte de connexion ou d’une autre prise au même endroit où nous voulons placer le nouveau. On peut faire une pose en creux ou en surface.

Parfois, vous pouvez être perdu dans vos recherches sur le web, alors c’est pour ça que je vous suggère ces site web : https://www.pagesjaunes.fr , https://www.belmard-batiment.fr , https://electricien-depannage-service.com  et  https://www.starofservice.com .

On a mis la nouvelle prise au mur. Les modèles encastrés doivent être fixés après une égratignure, tandis que les modèles de surface sont retirés et fixés au mur avec des chevilles.

En insérant chacun des trois fils (préalablement dénudés) dans sa borne correspondante, nous connecterons la nouvelle prise. Le point de mise à la terre a un symbole par lequel il est reconnu : une sorte de flèche vers le bas.

Ensuite, on coupe le courant. Pour faire une dérivation à partir d’une autre fiche, nous allons l’ouvrir et insérer chacun des fils du nouveau câble dans la même borne où sont connectés les fils de la fiche déjà existante, en faisant coïncider les couleurs.

Si ce que nous voulons, c’est faire une dérivation à partir d’une boîte de connexion, il suffira d’épisser les câbles avec la même couleur. Il est important que nous ayons préalablement coupé le courant pour éviter les accidents.

La première chose à faire est de localiser le point à partir duquel on veut prendre le courant, l’idéal serait de le prendre à partir d’une autre prise à proximité ou d’un registre de connexion. Il est recommandé de le retirer de la ligne de force, généralement de la section 2,5 mm.

Pour commencer, nous prenons les lignes de bande, nous pouvons aussi prendre un crayon et une règle, et nous traçons à partir de la partie centrale de l’interrupteur, vers le bas, deux lignes parallèles, séparées d’environ 5 cm, jusqu’à la hauteur à laquelle nous voulons avoir la prise.

Les prises, pour des raisons esthétiques, sont toujours mieux au bas du mur (à environ 40 cm du sol) ou bien une autre raison peut être que si nous mettons la prise à une hauteur plus élevée et que nous voulons mettre un meuble ou un tableau sur ce mur, cela n’aura pas l’air bien et nous ne pourrons pas faire de trous pour les fils. Si par hasard nous voulons que la prise se trouve à l’autre extrémité du mur, nous traçons deux autres lignes parallèles au bas du mur jusqu’à ce que nous voulions avoir la prise.

Au bout des lignes, là où on veut la prise, on ouvre un trou dans le mur, le nécessaire pour mettre la prise universelle. Une fois que nous avons tracé le chemin par où les câbles iront, le radial entre en action.

Scroll To Top