Ma France je t'aime

2016 : Utilisation des couleurs en architecture d’intérieur

rénoL’usage des couleurs évolue

Il est important de savoir que l’usage des couleurs dans l’architecture d’intérieur varie constamment. Et il est clair qu’en 2016, la tendance est nettement différente de celle de l’année dernière. De tel sorte que si vous avez comme projet la rénovation de votre intérieur  vous vous devez d’avoir une nette connaissance des couleurs qui font l’actualité au risque de paraître vintage aux yeux de vos visiteurs .

De ce fait, quelle couleur devez-vous utiliser pour chacune des pièces de votre maison ? Dans cet article nous nous attellerons à énumérer un certain nombre d’informations qui vous permettront de connaitre les couleurs idoines et également à quel moment s’en servir.

 

 Suivez les bonnes tendances en 2016 : la couleur bleue

Vous devez savoir que le bleu est une couleur très en vogue cette année. En effet rares sont les projets d’architecture d’intérieur qui n’impliquent pas l’usage de cette couleur. Les designers d’intérieur en raffolent tout simplement et cela fait le bonheur de leurs clientèles. Vous pouvez vous aussi tenter l’expérience afin d’impressionner vos visiteurs et les rendre camus devant tant de beauté.

Par ailleurs,  Il faut savoir que si  la couleur bleue était par le passé était auparavant  perçue comme une adaptée à la salle de bains, ce n’est plus le cas de nos jours. Vous trouverez de plus en plus de gens ont font usage pour les murs de salons, cuisines et même les chambres à coucher. Bonne résolution d’autant plus qu’elle apporte beaucoup de douceur et de fraicheur

User de nuances neutres pour un résultat optimal

Il faut savoir que les couleurs pastel et neutres sont très prisées à l’heure actuelle. Vous les retrouverez dans les salons et cuisine de certains tandis que d’autres s’en serviront dans le design de leur salle de bain. Ces couleurs créent une ambiance de fraîcheur. De plus, un sentiment de calme remplit toute pièce dans laquelle une couleur de ce type est introduite. Bref c’est la couleur parfaite si vous avez besoin d’un peu d’ataraxie. J’exagère non ?

Autre avantages de ces couleurs est qu’elles sont dites « intemporel ». C’est le cas par exemple du blanc, du noir ou encore le gris  qui résistent au temps et  s’adaptent parfaitement à tous types d’espaces. Ce sont des couleurs que je me permettrai de traiter de « passe partout »

Pour finir nous diront  qu’il serait maladroit d’affirmer (comme certains le font) qu’il existe de bonnes ou mauvaises couleurs. Seul leur usage à une époque donnée influe sur la perception et l’appréciation que l’on a de ces dernières. De ce fait, lorsque la tendance est aux couleurs clairs et sobres certains se permettent avec beaucoup de succès d’user de couleur aux nuances plus vives dans le cadre de la rénovation de leur intérieur.

Il faut cependant en faire usage avec beaucoup de précaution car c’est un pari risqué de ramer à contre-courant. Et il faut savoir réaliser un bon dosage avec toutes ces couleurs au risque de tout gâcher et  donner susciter une impression de surcharge chez tout visiteur. Comme le disait quelqu’un :

“Trop de couleur nuit au spectateur.” Jacques Tati

Et pour la rénovation de votre appart, merci de contacter l’un des architectes d’ intérieur suivants  :

Rédige le 12/01/2017

 

Merci d’avoir pris la peine de lire cet article .J’espère que son contenu vous sera d’une grande utilité.Et pour l’année 2017 je vous souhaite tout ce qu’il y a de plus beau.Merci

Visitez Miami et vous serez conquis !

miami et ses immeublesMiami et ses sites de rêves

Il est certain que pour des milliers de vacanciers, Miami et, de l’autre côté de la baie, Miami Beach et ses plages incarnent toute la Floride. Décor de légende, vous y retrouverez un peu de ce qui a fait le mythe de l’Amérique. Sur cette terre de magie, la plus douée des fées à fait surgir les rêves grandeur nature des petits et des grands. On y retrouve Disney World, Cap Canaveral, Vizcaya, et la ville de Miami elle-même. Pour un brin de nature, partez à l’aventure dans les Everglades, à la pêche dans les Keys ou remontez la côte du golfe à la recherche du versant culturel de la péninsule. Que de délices !
MIAMI Le centre-ville, Miami Beach, Key Biscayne, Coconut Grove, Carol Gables, La banlieue sud sont des endroits que tout visiteur n’oublie jamais ! En plus , il y a dans cette ville pleins d’endroits où vous pourrez aller baller si vous êtes un fêtard.

Histoire de Miami

Il faut savoir que cette ville aujourd’hui si agitée et étendue naquit dans les années 1830 sous la forme d’un simple fort de l’armée américaine dans la guerre qui l’opposait aux Séminoles. Une guerre qui fit de nombreux morts du reste.
Bien plus tard, on pouvait encore acheter des parcelles de terrain à 1 $ l’unité, prix jugé sans doute excessif par ceux à qui le gouvernement attribuait pour rien de vastes morceaux de territoire. Cela se faisait à condition qu’ils les défendissent de toute agression pendant cinq ans.
En 1870, la population de tout le comté de Dade, englobant Miami, ne comptait encore que 85 habitants ! Et c’est vers 1896, qu’elle atteignit les 343 âmes. Ce chiffre a été jugé insuffisant par les autorités administratives de l’époque de sorte que celles-ci refusèrent de lui conférer le titre de ville. Dans la foulée, on établit un plan d’urbanisation et le chemin de fer qui partait de Plagier parvint jusqu’à Miami.
L’histoire raconte que c’est à Julia Tuttle, une riche veuve qui avait fait du développement du sud de la Floride son cheval de bataille, que l’on doit l’arrivée du train. Lorsqu’un hiver rigoureux détruisit les champs d’agrumes du millionnaire plus au nord, elle lui fit parvenir des fleurs d’oranger de son propre verger pour lui prouver la douceur du climat de Miami.

Miami à notre époque

Aujourd’hui 12 Février 2016 ,l’on peut affirmer sans se tromper que la cité évoque une métropole d’Amérique latine. Plus de la moitié de sa population de 2 millions d’âmes est de langue maternelle espagnole. La plupart de ses hispaniques sont des Cubains et des Portoricains. Une importante minorité haïtienne partage également les lieux avec des communautés grecque, russe, vietnamienne et italienne.
La ville n’est pas exempte de tensions raciales et a connu dans un passé récent des périodes de troubles sociaux graves. Le trafic de drogue, dont Miami est devenue une plaque tournante, pose souvent un problème de sécurité. Cependant des efforts sont faits dans ce sens et les autorités mènent la vie dure aux coquillards. Vous pouvez donc y aller le cœur en paix.
Le centre-ville après avoir été longtemps négligé a subi un profond remodelage. On y trouve des banques et hôtels luxueux,des bâtiments administratifs de verre et d’acier qui lui confèrent un petit air futuriste.
Au 101 West Flagler Street, le grand centre culturel en arcades Metro Dade abrite à la fois un auditorium, un centre des beaux-arts (avec galerie et espace ouvert consacré à la sculpture), le Musée d’histoire de la Floride méridionale et une vaste bibliothèque municipale. Ceinturant le centre proprement dit, le Metromover surélevé permet de transiter d’un gratte-ciel à un autre à hauteur d’étages. Ce n’est pas qu’il mène bien loin, mais il permet d’aborder la city sous un angle inattendu.

Les habitants des banlieues ouest utilisent quant à eux le Metro rail pour se déplacer. La rue Flagler se fond dans le boulevard Biscayne à hauteur du front de mer et du Parc de Bay-1 4 front où se tiennent fréquemment des concerts et des animations gratuits. Tout proche, le gigantesque centre commercial Bayside Marketplace a permis de redynamiser cette partie du centre-ville.

Attention : NE VOUS PERDEZ PAS à Miami!

Comme la plupart des cités américaines, Miami s’est déployée dès le début de son histoire, alors qu’elle ne comptait encore que quelques centaines d’habitants. Ce déploiement s’est fait selon un plan organisé de lignes droites et d’angles précis. Aujourd’hui, l’agglomération s’étend sur près de 50 km. Mieux vaut connaître son chemin dans ce dédale où certaines rues mènent à des quartiers qu’il est préférable d’éviter. Pour vous y retrouver, sachez que tout part de Flagler Street, le principal axe est-ouest de la ville. Pensez-y en termes de ligne «zéro ».

Les avenues nord-sud sont numérotées à partir de Miami Avenue. Les quatre secteurs créés par l’intersection en leur milieu de ces deux artères se nomment Nord-Est (NE), Sud-Est (SE), Sud-Ouest (SW) et Nord-Ouest (NW). Tachez autant que possible de savoir où vous allez et munissez-vous d’un plan de la ville. Ou demandez votre chemin à un passant.
C’est tout de même une destination que je vous invite à découvrir. Dès que vous en aurez le temps, faites votre valise et allez à la découverte de Miami la cosmopolite . Et si vous avez besoin d’une bonne valise pour ranger vos affaires , veuillez-vous rapprocher des distributeurs que sont :  http://www.amazon.fr/, http://www.samsonite.fr/, http://www.gsell.fr, http://www.cdiscount.com, http://www.delsey.com/, et http://www.bag-bagage.com/ pour acheter une valise neuve et solide. Car comme disait quelqu’un :

« Après un mois de vacances, la valise est toujours plus fatiguée que l’homme. »Philippe Bouvard

Voilà pourquoi il vous en faut une qui soit vraiment résistante. Bon voyage !

 

 

 

 

 

 

 

 

Scroll To Top