Ma France je t'aime

Achat CBD Suisse

Achat CBD

Avantages du CBD pour les athlètes

Soulager la douleur
Des études ont montré que le cannabis (principalement du THC et beaucoup moins du CBD) est efficace pour réduire la douleur, y compris les douleurs musculo-squelettiques dues à l’exercice, ainsi que les raideurs articulaires. (5) Il existe peu de recherches sur le CBD seul ou sur un rapport de 1:1 entre le THC et le CBD. C’est un domaine où les preuves anecdotiques et la plausibilité biologique sont les meilleures dont nous disposons jusqu’à ce que la recherche rattrape son retard. Malgré l’absence de preuves tangibles, le CBD semble soulager efficacement la douleur de nombreux athlètes.

Alternative aux AINS
Les athlètes consomment depuis des décennies des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) en vente libre comme l’ibuprofène et le naproxène sodique, mais ils ne sont peut-être pas aussi sûrs que nous le pensions. Il est généralement conseillé aux athlètes d’ultrasons, en particulier, d’éviter les AINS pendant les longues séances d’entraînement et les compétitions, en raison du risque accru de lésions rénales. Mais même si vos séances d’entraînement et vos événements sont de courte durée, l’utilisation à long terme ou fréquente d’AINS peut augmenter votre risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

Certains athlètes ont constaté que l’effet antidouleur de la CBD peut réduire ou éliminer leur utilisation d’AINS pour les douleurs liées à l’exercice, avec un minimum d’effets secondaires. Il n’y a pas de décès documentés dus au cannabis ou à des produits à base de cannabinoïdes. Dans une revue systémique des études sur le cannabis oral et buccal pour diverses conditions médicales, la majorité des rapports d’effets indésirables ont été considérés comme non sérieux (96,6%)”.

Alternative aux opioïdes
Les opioïdes ont été impliqués dans plus de 42 000 décès. Les médicaments opioïdes contre la douleur (c’est-à-dire la morphine, la codéine, l’oxycontin) sont très efficaces pour la gestion de la douleur, mais comportent un risque important d’accoutumance et de décès par surdose. Les cannabinoïdes ne sont pas aussi efficaces que les opioïdes pour soulager la douleur aiguë de forte intensité (5), mais ils peuvent être efficaces pour la gestion de la douleur à long terme – seuls ou en conjonction avec d’autres médicaments – avec un risque bien moindre de dépendance ou de décès accidentel.

Réduire l’inflammation
Un peu d’inflammation peut être bénéfique pour les athlètes et aider à stimuler des adaptations positives à l’entraînement. Trop d’inflammation entrave la récupération et nuit à la performance. Il existe des récepteurs CB2 dans le cerveau et la périphérie, mais ils sont plus concentrés dans les tissus immunitaires. Les cannabinoïdes qui se lient aux récepteurs CB2 peuvent avoir un effet anti-inflammatoire en réduisant la production de cytokines (messagers cellulaires). En d’autres termes, les CBD liés aux récepteurs CB2 aident à ralentir la réponse lorsque votre système immunitaire donne l’alarme après un entraînement intensif.

Réglez votre intestin
L’inflammation de l’intestin grêle et du gros intestin provoque beaucoup de malaises, et la détresse gastro-intestinale est l’une des principales raisons pour lesquelles les athlètes d’endurance abandonnent les courses. Le CBD ne résoudra pas les problèmes d’estomac dus à la déshydratation et à la surchauffe (deux causes majeures pour les athlètes), mais si vous avez des problèmes d’inflammation sous-jacente qui contribuent à des problèmes intestinaux pendant ou après l’exercice, le CBD peut être efficace pour réduire vos symptômes. Il existe des récepteurs CB1 et CB2 dans le côlon. Les symptômes de la colite ont été inhibés (chez la souris) lorsque les récepteurs CB1 et CB2 ont été activés.

Améliorer la qualité du sommeil
Dormir plus et mieux est l’un des moyens les plus efficaces pour un athlète d’obtenir de meilleurs résultats à l’entraînement. A titre anecdotique, les athlètes qui consomment du CBD déclarent avoir plus de facilité à s’endormir et avoir une nuit de sommeil plus reposante. Une des raisons possibles de ce phénomène pourrait être que le CBD inhibe la recapture de l’adénosine.

L’adénosine triphosphate (ATP) se décompose lorsque votre cerveau brûle des glucides pour produire de l’énergie, et l’adénosine s’accumule progressivement dans le cerveau. En se liant davantage aux neurones, l’adénosine inhibe la libération de neurotransmetteurs, ce qui ralentit l’activité cérébrale, vous aide à vous sentir plus calme et provoque le sommeil. Votre corps métabolise l’adénosine pendant votre sommeil et, quelque temps après, de faibles concentrations d’adénosine vous aident à vous réveiller et le processus recommence.

En se liant aux mêmes récepteurs que l’adénosine, le CBD peut inhiber le recaptage de l’adénosine, ce qui l’aide à s’accumuler plus rapidement et vous donne plus tôt sommeil. Le CBD peut également avoir un puissant effet anti-anxiété pour certaines personnes, ce qui peut les aider à s’endormir et à avoir un sommeil plus reposant.

 

Pour en savoir plus :

  1. topcbd.ch
  2. https://www.planetesante.ch
  3. https://blog.hopitalvs.ch
  4. https://cannabisking.ch
  5. https://shop.addictionsuisse.ch
Posted in CBD

Mini abdominoplastie Paris 16

 

abdominoplastie paris-

L’abdominoplastie est la chirurgie qui permet d’obtenir un “ventre plat”.

Les meilleurs candidats pour ce type d’intervention sont les personnes qui présentent des accumulations de graisse dans l’abdomen ainsi qu’un relâchement de la peau qui ne répond pas au régime ou à l’exercice physique. Il est indiqué pour les hommes et les femmes, mais il est particulièrement utile pour les femmes qui, après une ou plusieurs grossesses, présentent une peau distendue et striée et des muscles abdominaux affaiblis.

Les femmes qui ont l’intention de tomber enceintes à l’avenir doivent reporter ce type d’intervention, car une nouvelle grossesse entraînerait une nouvelle dilatation de la peau et des muscles.

Des analyses de sang, un électrocardiogramme et une radiographie pulmonaire sont nécessaires.

Quels soins postopératoires dois-je suivre ?

Après l’intervention, un repos est recommandé pendant une semaine et l’utilisation d’une gaine autour de l’abdomen pendant environ un mois. La reprise des activités normales se fait après deux semaines et le patient pourra commencer à faire de l’exercice progressivement après un mois.

Lorsque le pansement est retiré, un œdème postopératoire apparaît, qui s’atténue progressivement. Il est fortement recommandé que, dès la première semaine, le patient suive un drainage lymphatique manuel 2 à 3 fois par semaine.

Les points de suture sont retirés après 14 jours. En général, le résultat définitif n’est observé qu’après 3-4 mois. La sensibilité de la zone opérée se rétablit progressivement et il faut 6 à 12 mois pour qu’elle soit complètement restaurée. La cicatrice résiduelle après une abdominoplastie est dans tous les cas camouflée par tout sous-vêtement ou maillot de bain.

Quand puis-je prendre un bain de soleil, aller à la piscine, au gymnase ou faire du sport ?

En règle générale, après une opération de chirurgie esthétique, il est recommandé de s’abstenir de prendre des bains de soleil sur la cicatrice pendant les 6 premiers mois et d’éviter les exercices physiques abdominaux ou les sauts pendant le premier mois.

Quels sont les risques associés à cette intervention ?

Dans les interventions chirurgicales avec de grands décollements cutanés, il existe des risques de nécrose cutanée et de séromes -accumulation de liquide entre la peau et la paroi abdominale-, de cicatrices anormales, d’aspect inesthétique du nombril et de modification de la sensibilité de la peau pouvant persister de manière permanente.

La tendance est d’éviter de plus en plus ces grands décollements et de recourir plus fréquemment à la liposuccion en complément.

Peut-on faire quelque chose pour camoufler les cicatrices ?

Le type de cicatrice qui en résultera dépendra de nombreux facteurs, notamment des caractéristiques personnelles de chaque patient, mais il est vrai que dans les cas où la cicatrice est très apparente, une retouche chirurgicale ou au laser peut être effectuée ou le patient peut décider de se faire tatouer artistiquement dessus.

La lipectomie abdominale est une intervention chirurgicale qui consiste à retirer et à réséquer la peau et la graisse de l’abdomen par une incision dans le pli sus-pubien (au-dessus du pubis), ce qui permet à la cicatrice d’être parfaitement dissimulée par un sous-vêtement ou un maillot de bain. Cette opération permet également de réparer la paroi musculaire afin d’obtenir un abdomen plat et, dans certains cas, de rétrécir la taille du patient. L’étendue de l’incision dépendra de la flaccidité de la peau et du degré d’obésité de la personne.

Actuellement, dans le même acte chirurgical, nous réalisons habituellement une combinaison de liposuccion et d’abdominoplastie (lipoabdominoplastie) qui permet un meilleur remodelage des volumes graisseux sans nécessiter de grands décollements cutanés et donc avec une plus grande sécurité.

La durée de l’opération d’abdominoplastie est de deux ou trois heures selon les cas.

Le patient quitte la clinique avec une gaine de pression, qui doit être portée pendant 1 mois après l’intervention, et avec des instructions médicales pour la période postopératoire. On ressent généralement une sorte de douleur intense pendant 4 à 5 jours, puis la plupart des patients commencent à effectuer leurs activités habituelles, à l’exception des sauts et des sports à vibrations tels que l’aérobic et la course.

Nous recommandons un drainage lymphatique manuel dès la première semaine, pour réduire l’inflammation et retrouver l’élasticité de la zone opérée.

La première semaine après une abdominoplastie ou une lipectomie, le patient doit rester à la maison. Toute la première semaine, le patient portera une gaine compressive ou un bandage compressif abdominal.

Des drains (tubes d’aspiration) sont laissés en place afin d’évacuer le reste du liquide d’inflammation provenant de l’opération. En général, ce drainage est retiré au bout d’une semaine.

Le régime alimentaire du patient est normal, seuls les irritants, le thé vert, l’arnica, les compléments alimentaires sont évités, seuls les médicaments prescrits par le chirurgien doivent être pris. Vous devez boire beaucoup de liquides, 2 à 3 litres par jour, il peut s’agir d’électrolytes ou de boissons utilisées pour le remplacement des électrolytes.

Un antibiotique, un médicament contre la douleur et un médicament contre l’inflammation, certains médicaments supplémentaires seront envoyés en fonction de chaque patient.

La première semaine, le patient peut se déplacer à la maison, il n’est pas prévu que le patient soit alité, il est prévu que le patient se réincorpore à ses activités progressivement.

Pour marcher, le patient doit marcher courbé, “comme s’il portait une canne”, courbé pendant cette première semaine et il dormira avec deux oreillers sur le dos et deux sous les pieds.

Bien que cela puisse sembler être une “grosse” opération ou une très grosse cicatrice, toutes mes patientes disent qu’une césarienne leur fait plus mal qu’une plastie abdominale.

Ce sont les recommandations que je donne à mes patients, votre chirurgien peut vous donner d’autres recommandations ou indications.

Vous pouvez en savoir plus sur les sites ci-dessous :

  1. https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-du-corps/abdominoplastie
  2. https://www.dradrianaguzman.com/
  3. https://www.esthetique.paris/
  4. https://www.chirurgie.paris/
  5. https://www.chirurgie-esthetique-92.fr
  6. https://excellence-esthetique.fr/
  7. https://drderhy.com/

Acide hyaluronique à Paris 16

Acide hyaluronique

Même si vous n’êtes pas à 100% versé dans le monde des soins de la peau, vous avez probablement entendu le terme acide hyaluronique (AH). Vous l’avez peut-être entendu dans des publicités. Vous avez peut-être des amis qui ne jurent que par les produits HA. Vous avez peut-être aussi lu des articles à ce sujet. En bref, ce terme est un mot à la mode depuis quelques années dans le domaine des soins de la peau, et certains de ses avantages supposés sont de repulper, d’hydrater et de réduire l’apparence des rides.

De nombreuses personnes considèrent l’AH comme une sorte d’ingrédient sacré, qui semble être présent dans tous les produits de beauté et, dans certains cas, sous forme de complément. Mais est-il vraiment si génial, ou est-ce trop beau pour être vrai ? Nous avons enquêté.

Qu’est-ce que l’acide hyaluronique ?

Les avantages de l’acide hyaluronique, selon les dermatologues

L’acide hyaluronique est naturellement présent dans la peau, il est donc important de connaître la différence entre ce type d’AH et sa forme topique. L’acide hyaluronique est un glycosaminoglycane, qui est un polysaccharide, ou un sucre naturellement présent dans la peau. C’est un composant essentiel de notre matrice cutanée extracellulaire, qui est le coussin dans lequel reposent les cellules de notre peau. L’AH joue un rôle important dans la rétention de l’humidité dans le corps, car une seule molécule peut contenir jusqu’à 1000 fois son propre poids en eau. L’acide hyaluronique est présent dans la plupart des tissus de l’organisme, avec la plus grande concentration dans la peau. L’acide hyaluronique apporte un soutien aux protéines structurelles de la peau, le collagène et l’élastine, leur permettant de conférer une résistance mécanique et une élasticité pour que la peau reste ferme et souple. En bref, l’AH aide votre peau à paraître souple et jeune et réduit les rides.

Mais avec l’âge, la couche supérieure de la peau (l’épiderme) perd de l’AH, mais la couche plus profonde (le derme) est capable de conserver son AH naturel. Le déclin naturel de l’acide hyaluronique à mesure que nous vieillissons est exacerbé par des facteurs externes comme la pollution et les rayons ultraviolets, ce qui entraîne l’apparition de rides, de ridules, d’une peau sèche et d’une laxité cutanée.

Il est également important de noter que l’AH est un hydratant humectant, ce qui signifie qu’il ne contient pas d’ingrédients hydratants dans ses molécules. Au lieu de cela, il attire l’eau de l’environnement ou des profondeurs de la peau.

On a souligné certains des avantages de l’AH qui se produit naturellement :

Il améliore la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Il aide à transporter les nutriments essentiels aux cellules de la peau à partir de la circulation sanguine, fournissant un environnement idéal pour la réparation, la guérison et la croissance des tissus.

Il module la réponse inflammatoire et immunitaire aux rayons ultraviolets. Elle réduit les radicaux libres qui entraînent des dommages à l’ADN.

Elle possède des propriétés antioxydantes. Celles-ci protègent contre les radicaux libres causés par les polluants, les rayons ultraviolets et d’autres facteurs environnementaux.

Il stimule les cellules spécialisées de la peau appelées fibroblastes. Cela favorise la production de nouveau collagène.

Alors, quel est le problème de l’acide hyaluronique topique ?

Lorsque vous pensez à l’acide hyaluronique, la première chose qui vous vient à l’esprit est peut-être le produit topique. Vous ne savez peut-être même pas que l’acide hyaluronique existe naturellement dans le corps. Presque tout le monde peut bénéficier de l’intégration de l’acide hyaluronique dans ses routines et traitements de soins de la peau. L’application topique d’acide hyaluronique sur la peau peut aider si vous souffrez d’une sécheresse ou d’une inflammation excessive de votre peau. Par conséquent, c’est un produit qui peut être bénéfique pour les personnes ayant une peau sensible. De plus, comme l’acide hyaluronique aide à retenir l’humidité de la peau, l’application topique d’AH peut aider la peau à paraître plus jeune et repulper temporairement les rides et ridules. Lorsque nous injectons l’acide hyaluronique dans la peau, il améliore l’aspect des rides et ridules profondes.

Donc, dans l’ensemble, l’AH topique peut être bénéfique pour la peau, mais il y a beaucoup de mises en garde et de choses à garder à l’esprit, comme le type de produit et la réaction de votre propre peau à l’AH.

On souligne certaines des choses que vous devez savoir sur l’AH topique :

La taille de l’acide hyaluronique est importante. L’acide hyaluronique lui-même, lorsqu’il est appliqué par voie topique, est une molécule trop grande (3000 nanomètres) pour traverser la peau où l’espace intercellulaire n’est que de 15 à 50 nanomètres, il ne peut donc pas être absorbé par la peau ou y pénétrer. L’AH doit donc être rendu plus petit pour être absorbé. Cela peut se faire par un processus appelé hydrolyse, qui utilise l’eau pour décomposer l’AH, ce qui donne l'”acide hyaluronique hydrolysé” couramment cité comme ingrédient dans les sérums et les crèmes hydratantes.

Il y a aussi le hyaluronate de sodium. Une autre méthode plus courante consiste à extraire un sel de sodium de l’AH pour obtenir du hyaluronate de sodium. Il a un poids moléculaire plus faible que l’AH et l’AH hydrolysé, il est donc plus facilement absorbé. Il est également plus stable et moins susceptible de s’oxyder.

Les études sont contradictoires. Les avantages de l’AH ne sont pas prouvés partout. Certaines études montrent que l’AH de plus petit poids moléculaire est absorbé en profondeur pour hydrater complètement le derme et repulper les rides et les ridules, mais d’autres montrent qu’il n’est pas bien absorbé et qu’il aspire en fait l’eau de la peau et provoque une sécheresse.

Les effets hydratants peuvent être temporaires. L’AH de poids moléculaire plus important se situe à la surface des cellules de la peau, et certains prétendent qu’il attire l’humidité de l’atmosphère pour maintenir l’hydratation de la peau. D’autres rapportent qu’il n’y a pas assez d’humidité dans l’air, de sorte que ces produits se trouvant à la surface attirent en fait l’humidité des couches plus profondes de votre peau, ce qui entraîne une sécheresse. Cela augmente temporairement la teneur en eau à la surface de la peau, ce qui lui donne une apparence hydratée et lisse, mais ensuite l’humidité en surface s’évapore, ce qui entraîne une déshydratation de la peau – et peut-être cela vous motive-t-il à appliquer davantage d’acide hyaluronique, ce qui aggrave l’effet.

 

Pour en savoir plus :

  1. https://www.riccardomarsili.fr/medecine-esthetique/injections-acide-hyaluronique
  2. https://dermomedicalcenter.com
  3. https://www.elle.fr
  4. https://www.aroma-zone.com
  5. https://www.neutrogena.fr
  6. https://fr.wikipedia.org
  7. https://www.marieclaire.fr

Plastie abdominale, pourquoi et comment ?

abdominoplastie-chirurgie-esthetique

Est-ce la chirurgie que je veux ? Est-ce une chirurgie efficace ?

Les candidats idéaux pour subir une miniabdominoplastie sont les femmes ou les hommes ayant une silhouette relativement bonne mais préoccupés par l’accumulation de graisse ou l’excès de peau dans l’abdomen dans sa partie inférieure sans amélioration malgré un régime ou des exercices physiques.

Planification de l’intervention chirurgicale

Lors de la consultation initiale, le chirurgien évaluera votre état de santé, déterminera l’importance de l’accumulation de graisse dans la région abdominale et déterminera votre teint.
Comme vous n’avez qu’une accumulation de graisse dans la zone située sous le nombril, cette procédure est moins complexe, implique un séjour plus court à la clinique et est réalisée en moins de temps.

Dans de nombreux cas, la liposuccion des hanches peut être associée à une silhouette plus harmonieuse. Certains cas peuvent même être résolus uniquement en pratiquant une liposuccion de l’abdomen. Dans tous les cas, le chirurgien plasticien déterminera avec vous quelle est l’intervention optimale pour vous offrir une silhouette et un abdomen plus adéquats.

Chirurgie et anesthésie

La mini-abdominoplastie est toujours réalisée dans une salle d’opération, à l’intérieur d’une clinique ou d’un hôpital, jamais dans le cabinet d’un médecin. La liposuccion doit également être réalisée en salle d’opération, dans des conditions d’asepsie strictes. Le type d’anesthésie le plus souvent utilisé pour réaliser une abdominoplastie est l’anesthésie péridurale ou rachidienne, au cours de laquelle vous serez sous sédatif jusqu’à la fin de l’opération et vos jambes et votre abdomen seront insensibles à la douleur pendant environ 4 heures.

Une mini abdominoplastie complète prend généralement 1 à 2 heures, en fonction de la quantité de corrections nécessaires. Cette plastie abdominale est réalisée par une seule incision horizontale, juste au-dessus de l’os pubien, sans incision autour du nombril.

La procédure consiste à séparer la peau de la paroi abdominale vers le haut jusqu’à atteindre le nombril, exposant ainsi les muscles abdominaux dans la partie infra-ombilicale. Ces muscles abdominaux, comme dans le cas de l’abdominoplastie, sont resserrés et rapprochés dans la ligne médiane, ce qui permet d’obtenir une paroi abdominale ferme et un tour de taille plus étroit. La peau séparée est retendue en direction du pubis et l’excès de peau est retiré.

Cette procédure est très souvent combinée à une liposuccion, à la fois des flancs de l’abdomen et de la partie supérieure de l’hémi-abdomen.

Après la sortie de l’hôpital, les activités quotidiennes peuvent être reprises petit à petit, à condition qu’elles ne provoquent ni douleur ni gêne. Cependant, il est important de prendre certaines précautions, comme dormir sur le dos, marcher légèrement penché et ne pas retirer le pansement avant que le médecin ne l’indique, afin d’éviter d’éventuelles complications telles que l’ouverture des sutures ou une infection.

8 doutes courants sur la récupération d’une abdominoplastie

1. comment dormir

Après une opération de lifting du ventre, il est essentiel de dormir sur le dos, en position allongée et avec les jambes pliées, en évitant de dormir sur le côté ou sur le ventre, afin de ne pas exercer de pression sur l’abdomen ou d’aplatir la cicatrice.

Si vous avez un lit articulé à la maison, le tronc et les jambes doivent être surélevés ; cependant, dans un lit normal, vous pouvez placer des oreillers semi-rigides sur votre dos, pour aider à surélever le tronc, et sous les genoux, pour surélever les jambes. Cette position doit être maintenue pendant au moins 15 jours ou jusqu’à ce que vous ne ressentiez plus de gêne.

2. la meilleure position pour marcher

Lorsque vous marchez, vous devez fléchir le tronc, cambrer le dos et poser les mains sur le ventre comme si vous le teniez, car cette position apporte un plus grand confort et soulage la douleur, en la maintenant pendant les 15 premiers jours ou jusqu’à ce que vous ne ressentiez plus de douleur.

De même, lorsque vous vous asseyez, optez pour une chaise, évitez les bancs, penchez-vous complètement en arrière et posez vos pieds sur le sol.

3. Quand prendre un bain

Après la chirurgie plastique, on place une gaine qui ne doit pas être retirée pendant 8 jours ; par conséquent, pendant cette période, vous ne devez pas prendre de bain ou de douche.

Toutefois, afin de maintenir une hygiène minimale, vous pouvez vous baigner partiellement avec une éponge, en demandant l’aide d’un membre de la famille pour ne pas faire d’effort.

4. Quand retirer la gaine et les bas de contention ?

La gaine ne doit pas être retirée pendant les 8 premiers jours, pas même pour prendre un bain ou pour dormir, car elle est placée pour comprimer l’abdomen, donner du confort, faciliter les mouvements et éviter les complications telles que le sérome, qui est l’accumulation de liquide à côté de la cicatrice.

Après une semaine, la gaine peut être retirée pour prendre un bain ou faire le traitement des cicatrices, puis remise et utilisée pendant la journée, au moins 45 jours après l’abdominoplastie.

Les bas de compression ne doivent être retirés que lorsque vous bougez et marchez à nouveau normalement, ce qui se produit généralement lorsque vous reprenez vos activités quotidiennes. Connaître les contre-indications des bas de compression.

5. Comment soulager la douleur

Après une abdominoplastie, il est normal de ressentir des douleurs dans le dos et l’abdomen dues à l’opération puisque vous passez plusieurs jours allongé dans la même position.

Pour soulager la douleur de l’abdomen, il est essentiel de prendre les médicaments prescrits par le médecin, comme le Paracétamol, en respectant les quantités et les horaires indiqués. Au moment de l’évacuation, la douleur peut s’accentuer, aussi, pour faciliter le passage aux toilettes, vous pouvez prendre des compléments à base de fibres comme le Metamucil.

En outre, pour traiter la lombalgie, vous pouvez demander à un membre de votre famille de vous masser avec une crème relaxante ou de placer des linges d’eau chaude pour réduire les tensions.

6. Quand changer le pansement et enlever les points de suture ?

Le pansement doit être changé selon les indications du médecin, généralement au bout de 4 jours, mais les points de suture sont retirés au bout de 8 jours par le médecin qui a pratiqué l’intervention.

Cependant, si les points de suture sont tachés de sang ou d’un liquide jaune, vous devez consulter le médecin avant le jour déjà marqué.

7. Quand faire de l’exercice

L’exercice est très important pour prévenir la formation de caillots, il est donc recommandé de mobiliser les jambes et les pieds toutes les 2 heures, en plus de masser les jambes le matin et le soir. En cas de marche sans douleur, vous devez le faire plusieurs fois par jour, lentement, avec des vêtements confortables et en portant des chaussures de tennis. Apprenez-en davantage sur les avantages de la marche.

Toutefois, le retour à la salle de sport ne doit se faire qu’un mois après l’opération, en commençant par la marche, le vélo ou la natation. Les exercices avec des poids ou les exercices abdominaux ne sont autorisés qu’après 2 à 3 mois ou lorsque vous ne ressentez aucune douleur ou gêne.

8. Quel doit être votre régime alimentaire ?

Après l’opération de lifting du ventre, vous devez :

  • Restez 4 heures sans manger ni boire pour éviter les nausées et les vomissements, car l’effort pour vomir peut ouvrir la cicatrice ;
  • 5 heures après l’opération, vous pouvez manger des toasts ou du pain et boire du thé, si vous n’avez pas vomi ;
  • 8 heures après l’opération, vous pouvez manger du bouillon, du pain et boire du thé.
    Le lendemain de l’intervention, il convient de maintenir un régime alimentaire doux, en optant pour des aliments cuits ou à la vapeur et sans sauces ni condiments.

En outre, il est essentiel de boire beaucoup d’eau ou de thé et de manger des fruits et des légumes pour éviter la constipation, qui augmente la douleur dans l’abdomen.

Quand consulter un médecin
Il est conseillé de consulter un médecin ou de se rendre aux urgences de l’hôpital en cas de

  • Difficulté à respirer ;
  • Fièvre supérieure à 38ºC ;
  • Une douleur qui ne disparaît pas avec les antalgiques prescrits par le médecin ;
  • Taches de sang ou d’autres liquides sur la cicatrisation ;
  • Douleur intense au niveau de la cicatrice ou odeur nauséabonde ;
  • Signes d’infection tels qu’une zone chaude, gonflée, rouge et douloureuse ;
  • Fatigue excessive.

Dans ces cas, il est important de consulter un médecin, car une infection peut se développer dans la cicatrice, une embolie pulmonaire ou une anémie, par exemple, et il peut être nécessaire de commencer un traitement pour ce problème.

En outre, dans les premiers mois suivant l’abdominoplastie, il peut être nécessaire de recourir à d’autres traitements esthétiques tels que la lipocavitation ou la liposuccion pour améliorer les résultats, au cas où une imperfection subsisterait. Découvrez ce qu’est la lipocavitation et comment elle est pratiquée.

Pour en savoir plus sur la chirurgie abdominoplastie, visitez ces sites web :

  1. https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-du-corps/abdominoplastie
  2. https://acteurdemasante.lu/fr/
  3. https://www.doctissimo.fr
  4. https://drderhy.com
  5. https://sante.journaldesfemmes.fr
Scroll To Top