Ma France je t'aime

Leadership social : comment exercer un leadership dans les réseaux sociaux

 

leadership réseaux sociaux

Le marketing en ligne, tel que nous le concevions jusqu’à présent, a complètement changé. La pandémie de coronavirus a obligé les entreprises du monde entier à passer de leurs plans de transformation numérique pour l’avenir à une “adaptation numérique” dans le présent, dans une “nouvelle normalité” que personne n’avait pu imaginer.

Cela nécessite un changement radical de la stratégie de communication de toutes les entreprises. Ce n’est pas le moment de vendre directement des produits, ni de rechercher à tout prix le prospect ou le client potentiel. Dans une telle situation exceptionnelle, les entreprises devraient se préoccuper de créer une communauté et de renforcer les relations de confiance tant avec leurs clients qu’avec leurs employés. Elles ont une occasion évidente de renforcer leur image de marque et, dans ce scénario, la figure du PDG social joue un rôle fondamental.

Aujourd’hui plus que jamais, la figure du PDG traditionnel n’a plus de sens. Le top manager a l’opportunité d’être la face visible de son organisation et de gérer correctement sa réputation en ligne en utilisant les réseaux sociaux, les canaux qui humaniseront sa figure et celle de son entreprise, lui permettant d’être proche de ses clients et de ses employés, de sympathiser avec eux et de partager des messages de valeur dans une situation aussi délicate que celle que nous vivons.

Comprendre l’impact que la présence du PDG sur les réseaux sociaux a sur une organisation n’est pas facile et implique de relever de nouveaux défis : comment le leadership peut-il être exercé efficacement sur les réseaux sociaux ? Quel est l’avantage pour l’entreprise si le dirigeant est engagé et proche de l’entreprise sur Internet ?

La figure du PDG social

Comprendre que la figure du PDG est la plus visible de toute l’organisation et qu’elle est la clé de la réputation en ligne de l’entreprise est un défi auquel chaque entreprise est confrontée, surtout dans un contexte comme celui d’aujourd’hui, où les mesures d’isolement et de protection sociale font des réseaux sociaux les canaux idéaux pour maintenir le contact avec les clients, les employés, les fournisseurs, les partenaires…

Les managers qui gardent leurs réseaux sociaux ouverts et publient activement, en comprenant que la communication sur ces plateformes doit être bidirectionnelle, en encourageant la participation et la réponse avec les autres utilisateurs, seront en mesure de monétiser cette réputation en ligne au profit de votre entreprise.

En montrant votre côté le plus humain, vous contribuerez à créer des relations de confiance tant avec les consommateurs qu’avec vos employés, en vous identifiant à leurs problèmes et en apportant des solutions aux défis qui se présentent chaque jour. Les valeurs transmises de manière proche, amicale, accessible, montrant la personne derrière le cadre supérieur, finiront par avoir un impact considérable sur la marque qu’il gère.

Comment les managers peuvent-ils contribuer au capital social de leur entreprise ? Exercer un leadership social, c’est bien plus que simplement retweeter ou poster sur les réseaux sociaux de temps en temps.

Alors qu’un changement générationnel s’opère dans les entreprises du monde entier, le profil et les motivations des personnes qui composent la main-d’œuvre se transforment. Aujourd’hui, de moins en moins de personnes accordent leur fidélité à une entreprise dans le seul but d’en tirer un bénéfice financier. Ils la placent plutôt dans les autres personnes qui composent leur équipe, aux côtés de celles avec lesquelles ils travaillent chaque jour pour faire la différence dans le monde et au profit de leurs clients. Aujourd’hui, ce processus naturel est aggravé par le changement brutal imposé par la pandémie, qui oblige de nombreuses personnes à déplacer leur lieu de travail à leur propre domicile. Cette fusion rend le travail de plus en plus personnel, et les dirigeants doivent être conscients de ce changement et s’y adapter.

Le leadership moderne exige des dirigeants qu’ils se concentrent moins sur la poussée, la menace et l’instillation de la peur pour faire réagir leur équipe, et qu’ils se concentrent plutôt sur l’établissement d’une mission, d’une vision et de valeurs qui guideront leur équipe et l’amèneront à être plus engagée et productive.

Définir la mission

Il est très important pour les dirigeants de définir et de communiquer la raison d’être de l’entreprise, sa contribution, ce qu’elle veut réaliser sur le marché et dans le monde. Aujourd’hui, il est très important de répondre à la question : Pourquoi faisons-nous ce que nous faisons ? Pour que les gens s’engagent dans l’entreprise, il faut leur donner une mission significative. Les gens donnent le meilleur d’eux-mêmes lorsqu’ils sentent qu’ils font partie d’une équipe qui a un objectif clair, et ils deviennent plus productifs lorsqu’ils ont le sentiment de faire partie de quelque chose de plus grand qu’eux-mêmes.

Articuler une vision à long terme

La prochaine question à laquelle les dirigeants doivent répondre est la suivante : Que voulons-nous réaliser à l’avenir ? Mettre l’accent sur l’impact positif que l’entreprise veut avoir dans le monde, donner le sentiment que l’on crée quelque chose, que l’on cherche une meilleure façon de faire les choses, peut être la motivation qui incite les gens à se présenter au travail tous les jours. En outre, cette vision peut faire en sorte que l’entreprise fasse partie de l’identité de ceux qui y travaillent, afin qu’ils promeuvent la marque avec une émotion qui peut être contagieuse pour les clients.

Communiquer les valeurs

Un autre aspect fondamental du leadership moderne consiste à communiquer la manière dont la société s’engage à se conduire dans toutes ses affaires. Ces valeurs doivent se manifester dans la vie quotidienne de l’organisation, et il est très important de veiller à ce qu’elles soient cohérentes dans chaque interaction de l’entreprise avec son personnel, ses clients et ses fournisseurs.

Permettre aux managers de fixer des objectifs

Bien que ces deux figures soient nécessaires dans une entreprise, il est important de se rappeler qu’être un leader n’est pas la même chose qu’être un gestionnaire, un administrateur ou un manager. Le travail du leader consiste à créer un environnement propice au succès en établissant la mission, la vision et les valeurs, tandis que les managers doivent fixer les objectifs quotidiens, organiser le travail et donner à l’équipe les outils nécessaires à son développement.

Enfin, il est important de se rappeler que les dirigeants sont le visage de leur entreprise aux yeux de la société. Ils doivent donc rester cohérents avec la mission et la vision de leur organisation, même en dehors de celle-ci. Au final, cela peut attirer des personnes qui s’identifient à ces valeurs.

Achat CBD Suisse

Achat CBD

Avantages du CBD pour les athlètes

Soulager la douleur
Des études ont montré que le cannabis (principalement du THC et beaucoup moins du CBD) est efficace pour réduire la douleur, y compris les douleurs musculo-squelettiques dues à l’exercice, ainsi que les raideurs articulaires. (5) Il existe peu de recherches sur le CBD seul ou sur un rapport de 1:1 entre le THC et le CBD. C’est un domaine où les preuves anecdotiques et la plausibilité biologique sont les meilleures dont nous disposons jusqu’à ce que la recherche rattrape son retard. Malgré l’absence de preuves tangibles, le CBD semble soulager efficacement la douleur de nombreux athlètes.

Alternative aux AINS
Les athlètes consomment depuis des décennies des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) en vente libre comme l’ibuprofène et le naproxène sodique, mais ils ne sont peut-être pas aussi sûrs que nous le pensions. Il est généralement conseillé aux athlètes d’ultrasons, en particulier, d’éviter les AINS pendant les longues séances d’entraînement et les compétitions, en raison du risque accru de lésions rénales. Mais même si vos séances d’entraînement et vos événements sont de courte durée, l’utilisation à long terme ou fréquente d’AINS peut augmenter votre risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

Certains athlètes ont constaté que l’effet antidouleur de la CBD peut réduire ou éliminer leur utilisation d’AINS pour les douleurs liées à l’exercice, avec un minimum d’effets secondaires. Il n’y a pas de décès documentés dus au cannabis ou à des produits à base de cannabinoïdes. Dans une revue systémique des études sur le cannabis oral et buccal pour diverses conditions médicales, la majorité des rapports d’effets indésirables ont été considérés comme non sérieux (96,6%)”.

Alternative aux opioïdes
Les opioïdes ont été impliqués dans plus de 42 000 décès. Les médicaments opioïdes contre la douleur (c’est-à-dire la morphine, la codéine, l’oxycontin) sont très efficaces pour la gestion de la douleur, mais comportent un risque important d’accoutumance et de décès par surdose. Les cannabinoïdes ne sont pas aussi efficaces que les opioïdes pour soulager la douleur aiguë de forte intensité (5), mais ils peuvent être efficaces pour la gestion de la douleur à long terme – seuls ou en conjonction avec d’autres médicaments – avec un risque bien moindre de dépendance ou de décès accidentel.

Réduire l’inflammation
Un peu d’inflammation peut être bénéfique pour les athlètes et aider à stimuler des adaptations positives à l’entraînement. Trop d’inflammation entrave la récupération et nuit à la performance. Il existe des récepteurs CB2 dans le cerveau et la périphérie, mais ils sont plus concentrés dans les tissus immunitaires. Les cannabinoïdes qui se lient aux récepteurs CB2 peuvent avoir un effet anti-inflammatoire en réduisant la production de cytokines (messagers cellulaires). En d’autres termes, les CBD liés aux récepteurs CB2 aident à ralentir la réponse lorsque votre système immunitaire donne l’alarme après un entraînement intensif.

Réglez votre intestin
L’inflammation de l’intestin grêle et du gros intestin provoque beaucoup de malaises, et la détresse gastro-intestinale est l’une des principales raisons pour lesquelles les athlètes d’endurance abandonnent les courses. Le CBD ne résoudra pas les problèmes d’estomac dus à la déshydratation et à la surchauffe (deux causes majeures pour les athlètes), mais si vous avez des problèmes d’inflammation sous-jacente qui contribuent à des problèmes intestinaux pendant ou après l’exercice, le CBD peut être efficace pour réduire vos symptômes. Il existe des récepteurs CB1 et CB2 dans le côlon. Les symptômes de la colite ont été inhibés (chez la souris) lorsque les récepteurs CB1 et CB2 ont été activés.

Améliorer la qualité du sommeil
Dormir plus et mieux est l’un des moyens les plus efficaces pour un athlète d’obtenir de meilleurs résultats à l’entraînement. A titre anecdotique, les athlètes qui consomment du CBD déclarent avoir plus de facilité à s’endormir et avoir une nuit de sommeil plus reposante. Une des raisons possibles de ce phénomène pourrait être que le CBD inhibe la recapture de l’adénosine.

L’adénosine triphosphate (ATP) se décompose lorsque votre cerveau brûle des glucides pour produire de l’énergie, et l’adénosine s’accumule progressivement dans le cerveau. En se liant davantage aux neurones, l’adénosine inhibe la libération de neurotransmetteurs, ce qui ralentit l’activité cérébrale, vous aide à vous sentir plus calme et provoque le sommeil. Votre corps métabolise l’adénosine pendant votre sommeil et, quelque temps après, de faibles concentrations d’adénosine vous aident à vous réveiller et le processus recommence.

En se liant aux mêmes récepteurs que l’adénosine, le CBD peut inhiber le recaptage de l’adénosine, ce qui l’aide à s’accumuler plus rapidement et vous donne plus tôt sommeil. Le CBD peut également avoir un puissant effet anti-anxiété pour certaines personnes, ce qui peut les aider à s’endormir et à avoir un sommeil plus reposant.

 

Pour en savoir plus :

  1. topcbd.ch
  2. https://www.planetesante.ch
  3. https://blog.hopitalvs.ch
  4. https://cannabisking.ch
  5. https://shop.addictionsuisse.ch
Posted in CBD

Mini abdominoplastie Paris 16

 

abdominoplastie paris-

L’abdominoplastie est la chirurgie qui permet d’obtenir un “ventre plat”.

Les meilleurs candidats pour ce type d’intervention sont les personnes qui présentent des accumulations de graisse dans l’abdomen ainsi qu’un relâchement de la peau qui ne répond pas au régime ou à l’exercice physique. Il est indiqué pour les hommes et les femmes, mais il est particulièrement utile pour les femmes qui, après une ou plusieurs grossesses, présentent une peau distendue et striée et des muscles abdominaux affaiblis.

Les femmes qui ont l’intention de tomber enceintes à l’avenir doivent reporter ce type d’intervention, car une nouvelle grossesse entraînerait une nouvelle dilatation de la peau et des muscles.

Des analyses de sang, un électrocardiogramme et une radiographie pulmonaire sont nécessaires.

Quels soins postopératoires dois-je suivre ?

Après l’intervention, un repos est recommandé pendant une semaine et l’utilisation d’une gaine autour de l’abdomen pendant environ un mois. La reprise des activités normales se fait après deux semaines et le patient pourra commencer à faire de l’exercice progressivement après un mois.

Lorsque le pansement est retiré, un œdème postopératoire apparaît, qui s’atténue progressivement. Il est fortement recommandé que, dès la première semaine, le patient suive un drainage lymphatique manuel 2 à 3 fois par semaine.

Les points de suture sont retirés après 14 jours. En général, le résultat définitif n’est observé qu’après 3-4 mois. La sensibilité de la zone opérée se rétablit progressivement et il faut 6 à 12 mois pour qu’elle soit complètement restaurée. La cicatrice résiduelle après une abdominoplastie est dans tous les cas camouflée par tout sous-vêtement ou maillot de bain.

Quand puis-je prendre un bain de soleil, aller à la piscine, au gymnase ou faire du sport ?

En règle générale, après une opération de chirurgie esthétique, il est recommandé de s’abstenir de prendre des bains de soleil sur la cicatrice pendant les 6 premiers mois et d’éviter les exercices physiques abdominaux ou les sauts pendant le premier mois.

Quels sont les risques associés à cette intervention ?

Dans les interventions chirurgicales avec de grands décollements cutanés, il existe des risques de nécrose cutanée et de séromes -accumulation de liquide entre la peau et la paroi abdominale-, de cicatrices anormales, d’aspect inesthétique du nombril et de modification de la sensibilité de la peau pouvant persister de manière permanente.

La tendance est d’éviter de plus en plus ces grands décollements et de recourir plus fréquemment à la liposuccion en complément.

Peut-on faire quelque chose pour camoufler les cicatrices ?

Le type de cicatrice qui en résultera dépendra de nombreux facteurs, notamment des caractéristiques personnelles de chaque patient, mais il est vrai que dans les cas où la cicatrice est très apparente, une retouche chirurgicale ou au laser peut être effectuée ou le patient peut décider de se faire tatouer artistiquement dessus.

La lipectomie abdominale est une intervention chirurgicale qui consiste à retirer et à réséquer la peau et la graisse de l’abdomen par une incision dans le pli sus-pubien (au-dessus du pubis), ce qui permet à la cicatrice d’être parfaitement dissimulée par un sous-vêtement ou un maillot de bain. Cette opération permet également de réparer la paroi musculaire afin d’obtenir un abdomen plat et, dans certains cas, de rétrécir la taille du patient. L’étendue de l’incision dépendra de la flaccidité de la peau et du degré d’obésité de la personne.

Actuellement, dans le même acte chirurgical, nous réalisons habituellement une combinaison de liposuccion et d’abdominoplastie (lipoabdominoplastie) qui permet un meilleur remodelage des volumes graisseux sans nécessiter de grands décollements cutanés et donc avec une plus grande sécurité.

La durée de l’opération d’abdominoplastie est de deux ou trois heures selon les cas.

Le patient quitte la clinique avec une gaine de pression, qui doit être portée pendant 1 mois après l’intervention, et avec des instructions médicales pour la période postopératoire. On ressent généralement une sorte de douleur intense pendant 4 à 5 jours, puis la plupart des patients commencent à effectuer leurs activités habituelles, à l’exception des sauts et des sports à vibrations tels que l’aérobic et la course.

Nous recommandons un drainage lymphatique manuel dès la première semaine, pour réduire l’inflammation et retrouver l’élasticité de la zone opérée.

La première semaine après une abdominoplastie ou une lipectomie, le patient doit rester à la maison. Toute la première semaine, le patient portera une gaine compressive ou un bandage compressif abdominal.

Des drains (tubes d’aspiration) sont laissés en place afin d’évacuer le reste du liquide d’inflammation provenant de l’opération. En général, ce drainage est retiré au bout d’une semaine.

Le régime alimentaire du patient est normal, seuls les irritants, le thé vert, l’arnica, les compléments alimentaires sont évités, seuls les médicaments prescrits par le chirurgien doivent être pris. Vous devez boire beaucoup de liquides, 2 à 3 litres par jour, il peut s’agir d’électrolytes ou de boissons utilisées pour le remplacement des électrolytes.

Un antibiotique, un médicament contre la douleur et un médicament contre l’inflammation, certains médicaments supplémentaires seront envoyés en fonction de chaque patient.

La première semaine, le patient peut se déplacer à la maison, il n’est pas prévu que le patient soit alité, il est prévu que le patient se réincorpore à ses activités progressivement.

Pour marcher, le patient doit marcher courbé, “comme s’il portait une canne”, courbé pendant cette première semaine et il dormira avec deux oreillers sur le dos et deux sous les pieds.

Bien que cela puisse sembler être une “grosse” opération ou une très grosse cicatrice, toutes mes patientes disent qu’une césarienne leur fait plus mal qu’une plastie abdominale.

Ce sont les recommandations que je donne à mes patients, votre chirurgien peut vous donner d’autres recommandations ou indications.

Vous pouvez en savoir plus sur les sites ci-dessous :

  1. https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-du-corps/abdominoplastie
  2. https://www.dradrianaguzman.com/
  3. https://www.esthetique.paris/
  4. https://www.chirurgie.paris/
  5. https://www.chirurgie-esthetique-92.fr
  6. https://excellence-esthetique.fr/
  7. https://drderhy.com/

Acide hyaluronique à Paris 16

Acide hyaluronique

Même si vous n’êtes pas à 100% versé dans le monde des soins de la peau, vous avez probablement entendu le terme acide hyaluronique (AH). Vous l’avez peut-être entendu dans des publicités. Vous avez peut-être des amis qui ne jurent que par les produits HA. Vous avez peut-être aussi lu des articles à ce sujet. En bref, ce terme est un mot à la mode depuis quelques années dans le domaine des soins de la peau, et certains de ses avantages supposés sont de repulper, d’hydrater et de réduire l’apparence des rides.

De nombreuses personnes considèrent l’AH comme une sorte d’ingrédient sacré, qui semble être présent dans tous les produits de beauté et, dans certains cas, sous forme de complément. Mais est-il vraiment si génial, ou est-ce trop beau pour être vrai ? Nous avons enquêté.

Qu’est-ce que l’acide hyaluronique ?

Les avantages de l’acide hyaluronique, selon les dermatologues

L’acide hyaluronique est naturellement présent dans la peau, il est donc important de connaître la différence entre ce type d’AH et sa forme topique. L’acide hyaluronique est un glycosaminoglycane, qui est un polysaccharide, ou un sucre naturellement présent dans la peau. C’est un composant essentiel de notre matrice cutanée extracellulaire, qui est le coussin dans lequel reposent les cellules de notre peau. L’AH joue un rôle important dans la rétention de l’humidité dans le corps, car une seule molécule peut contenir jusqu’à 1000 fois son propre poids en eau. L’acide hyaluronique est présent dans la plupart des tissus de l’organisme, avec la plus grande concentration dans la peau. L’acide hyaluronique apporte un soutien aux protéines structurelles de la peau, le collagène et l’élastine, leur permettant de conférer une résistance mécanique et une élasticité pour que la peau reste ferme et souple. En bref, l’AH aide votre peau à paraître souple et jeune et réduit les rides.

Mais avec l’âge, la couche supérieure de la peau (l’épiderme) perd de l’AH, mais la couche plus profonde (le derme) est capable de conserver son AH naturel. Le déclin naturel de l’acide hyaluronique à mesure que nous vieillissons est exacerbé par des facteurs externes comme la pollution et les rayons ultraviolets, ce qui entraîne l’apparition de rides, de ridules, d’une peau sèche et d’une laxité cutanée.

Il est également important de noter que l’AH est un hydratant humectant, ce qui signifie qu’il ne contient pas d’ingrédients hydratants dans ses molécules. Au lieu de cela, il attire l’eau de l’environnement ou des profondeurs de la peau.

On a souligné certains des avantages de l’AH qui se produit naturellement :

Il améliore la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Il aide à transporter les nutriments essentiels aux cellules de la peau à partir de la circulation sanguine, fournissant un environnement idéal pour la réparation, la guérison et la croissance des tissus.

Il module la réponse inflammatoire et immunitaire aux rayons ultraviolets. Elle réduit les radicaux libres qui entraînent des dommages à l’ADN.

Elle possède des propriétés antioxydantes. Celles-ci protègent contre les radicaux libres causés par les polluants, les rayons ultraviolets et d’autres facteurs environnementaux.

Il stimule les cellules spécialisées de la peau appelées fibroblastes. Cela favorise la production de nouveau collagène.

Alors, quel est le problème de l’acide hyaluronique topique ?

Lorsque vous pensez à l’acide hyaluronique, la première chose qui vous vient à l’esprit est peut-être le produit topique. Vous ne savez peut-être même pas que l’acide hyaluronique existe naturellement dans le corps. Presque tout le monde peut bénéficier de l’intégration de l’acide hyaluronique dans ses routines et traitements de soins de la peau. L’application topique d’acide hyaluronique sur la peau peut aider si vous souffrez d’une sécheresse ou d’une inflammation excessive de votre peau. Par conséquent, c’est un produit qui peut être bénéfique pour les personnes ayant une peau sensible. De plus, comme l’acide hyaluronique aide à retenir l’humidité de la peau, l’application topique d’AH peut aider la peau à paraître plus jeune et repulper temporairement les rides et ridules. Lorsque nous injectons l’acide hyaluronique dans la peau, il améliore l’aspect des rides et ridules profondes.

Donc, dans l’ensemble, l’AH topique peut être bénéfique pour la peau, mais il y a beaucoup de mises en garde et de choses à garder à l’esprit, comme le type de produit et la réaction de votre propre peau à l’AH.

On souligne certaines des choses que vous devez savoir sur l’AH topique :

La taille de l’acide hyaluronique est importante. L’acide hyaluronique lui-même, lorsqu’il est appliqué par voie topique, est une molécule trop grande (3000 nanomètres) pour traverser la peau où l’espace intercellulaire n’est que de 15 à 50 nanomètres, il ne peut donc pas être absorbé par la peau ou y pénétrer. L’AH doit donc être rendu plus petit pour être absorbé. Cela peut se faire par un processus appelé hydrolyse, qui utilise l’eau pour décomposer l’AH, ce qui donne l'”acide hyaluronique hydrolysé” couramment cité comme ingrédient dans les sérums et les crèmes hydratantes.

Il y a aussi le hyaluronate de sodium. Une autre méthode plus courante consiste à extraire un sel de sodium de l’AH pour obtenir du hyaluronate de sodium. Il a un poids moléculaire plus faible que l’AH et l’AH hydrolysé, il est donc plus facilement absorbé. Il est également plus stable et moins susceptible de s’oxyder.

Les études sont contradictoires. Les avantages de l’AH ne sont pas prouvés partout. Certaines études montrent que l’AH de plus petit poids moléculaire est absorbé en profondeur pour hydrater complètement le derme et repulper les rides et les ridules, mais d’autres montrent qu’il n’est pas bien absorbé et qu’il aspire en fait l’eau de la peau et provoque une sécheresse.

Les effets hydratants peuvent être temporaires. L’AH de poids moléculaire plus important se situe à la surface des cellules de la peau, et certains prétendent qu’il attire l’humidité de l’atmosphère pour maintenir l’hydratation de la peau. D’autres rapportent qu’il n’y a pas assez d’humidité dans l’air, de sorte que ces produits se trouvant à la surface attirent en fait l’humidité des couches plus profondes de votre peau, ce qui entraîne une sécheresse. Cela augmente temporairement la teneur en eau à la surface de la peau, ce qui lui donne une apparence hydratée et lisse, mais ensuite l’humidité en surface s’évapore, ce qui entraîne une déshydratation de la peau – et peut-être cela vous motive-t-il à appliquer davantage d’acide hyaluronique, ce qui aggrave l’effet.

 

Pour en savoir plus :

  1. https://www.riccardomarsili.fr/medecine-esthetique/injections-acide-hyaluronique
  2. https://dermomedicalcenter.com
  3. https://www.elle.fr
  4. https://www.aroma-zone.com
  5. https://www.neutrogena.fr
  6. https://fr.wikipedia.org
  7. https://www.marieclaire.fr

Plastie abdominale, pourquoi et comment ?

abdominoplastie-chirurgie-esthetique

Est-ce la chirurgie que je veux ? Est-ce une chirurgie efficace ?

Les candidats idéaux pour subir une miniabdominoplastie sont les femmes ou les hommes ayant une silhouette relativement bonne mais préoccupés par l’accumulation de graisse ou l’excès de peau dans l’abdomen dans sa partie inférieure sans amélioration malgré un régime ou des exercices physiques.

Planification de l’intervention chirurgicale

Lors de la consultation initiale, le chirurgien évaluera votre état de santé, déterminera l’importance de l’accumulation de graisse dans la région abdominale et déterminera votre teint.
Comme vous n’avez qu’une accumulation de graisse dans la zone située sous le nombril, cette procédure est moins complexe, implique un séjour plus court à la clinique et est réalisée en moins de temps.

Dans de nombreux cas, la liposuccion des hanches peut être associée à une silhouette plus harmonieuse. Certains cas peuvent même être résolus uniquement en pratiquant une liposuccion de l’abdomen. Dans tous les cas, le chirurgien plasticien déterminera avec vous quelle est l’intervention optimale pour vous offrir une silhouette et un abdomen plus adéquats.

Chirurgie et anesthésie

La mini-abdominoplastie est toujours réalisée dans une salle d’opération, à l’intérieur d’une clinique ou d’un hôpital, jamais dans le cabinet d’un médecin. La liposuccion doit également être réalisée en salle d’opération, dans des conditions d’asepsie strictes. Le type d’anesthésie le plus souvent utilisé pour réaliser une abdominoplastie est l’anesthésie péridurale ou rachidienne, au cours de laquelle vous serez sous sédatif jusqu’à la fin de l’opération et vos jambes et votre abdomen seront insensibles à la douleur pendant environ 4 heures.

Une mini abdominoplastie complète prend généralement 1 à 2 heures, en fonction de la quantité de corrections nécessaires. Cette plastie abdominale est réalisée par une seule incision horizontale, juste au-dessus de l’os pubien, sans incision autour du nombril.

La procédure consiste à séparer la peau de la paroi abdominale vers le haut jusqu’à atteindre le nombril, exposant ainsi les muscles abdominaux dans la partie infra-ombilicale. Ces muscles abdominaux, comme dans le cas de l’abdominoplastie, sont resserrés et rapprochés dans la ligne médiane, ce qui permet d’obtenir une paroi abdominale ferme et un tour de taille plus étroit. La peau séparée est retendue en direction du pubis et l’excès de peau est retiré.

Cette procédure est très souvent combinée à une liposuccion, à la fois des flancs de l’abdomen et de la partie supérieure de l’hémi-abdomen.

Après la sortie de l’hôpital, les activités quotidiennes peuvent être reprises petit à petit, à condition qu’elles ne provoquent ni douleur ni gêne. Cependant, il est important de prendre certaines précautions, comme dormir sur le dos, marcher légèrement penché et ne pas retirer le pansement avant que le médecin ne l’indique, afin d’éviter d’éventuelles complications telles que l’ouverture des sutures ou une infection.

8 doutes courants sur la récupération d’une abdominoplastie

1. comment dormir

Après une opération de lifting du ventre, il est essentiel de dormir sur le dos, en position allongée et avec les jambes pliées, en évitant de dormir sur le côté ou sur le ventre, afin de ne pas exercer de pression sur l’abdomen ou d’aplatir la cicatrice.

Si vous avez un lit articulé à la maison, le tronc et les jambes doivent être surélevés ; cependant, dans un lit normal, vous pouvez placer des oreillers semi-rigides sur votre dos, pour aider à surélever le tronc, et sous les genoux, pour surélever les jambes. Cette position doit être maintenue pendant au moins 15 jours ou jusqu’à ce que vous ne ressentiez plus de gêne.

2. la meilleure position pour marcher

Lorsque vous marchez, vous devez fléchir le tronc, cambrer le dos et poser les mains sur le ventre comme si vous le teniez, car cette position apporte un plus grand confort et soulage la douleur, en la maintenant pendant les 15 premiers jours ou jusqu’à ce que vous ne ressentiez plus de douleur.

De même, lorsque vous vous asseyez, optez pour une chaise, évitez les bancs, penchez-vous complètement en arrière et posez vos pieds sur le sol.

3. Quand prendre un bain

Après la chirurgie plastique, on place une gaine qui ne doit pas être retirée pendant 8 jours ; par conséquent, pendant cette période, vous ne devez pas prendre de bain ou de douche.

Toutefois, afin de maintenir une hygiène minimale, vous pouvez vous baigner partiellement avec une éponge, en demandant l’aide d’un membre de la famille pour ne pas faire d’effort.

4. Quand retirer la gaine et les bas de contention ?

La gaine ne doit pas être retirée pendant les 8 premiers jours, pas même pour prendre un bain ou pour dormir, car elle est placée pour comprimer l’abdomen, donner du confort, faciliter les mouvements et éviter les complications telles que le sérome, qui est l’accumulation de liquide à côté de la cicatrice.

Après une semaine, la gaine peut être retirée pour prendre un bain ou faire le traitement des cicatrices, puis remise et utilisée pendant la journée, au moins 45 jours après l’abdominoplastie.

Les bas de compression ne doivent être retirés que lorsque vous bougez et marchez à nouveau normalement, ce qui se produit généralement lorsque vous reprenez vos activités quotidiennes. Connaître les contre-indications des bas de compression.

5. Comment soulager la douleur

Après une abdominoplastie, il est normal de ressentir des douleurs dans le dos et l’abdomen dues à l’opération puisque vous passez plusieurs jours allongé dans la même position.

Pour soulager la douleur de l’abdomen, il est essentiel de prendre les médicaments prescrits par le médecin, comme le Paracétamol, en respectant les quantités et les horaires indiqués. Au moment de l’évacuation, la douleur peut s’accentuer, aussi, pour faciliter le passage aux toilettes, vous pouvez prendre des compléments à base de fibres comme le Metamucil.

En outre, pour traiter la lombalgie, vous pouvez demander à un membre de votre famille de vous masser avec une crème relaxante ou de placer des linges d’eau chaude pour réduire les tensions.

6. Quand changer le pansement et enlever les points de suture ?

Le pansement doit être changé selon les indications du médecin, généralement au bout de 4 jours, mais les points de suture sont retirés au bout de 8 jours par le médecin qui a pratiqué l’intervention.

Cependant, si les points de suture sont tachés de sang ou d’un liquide jaune, vous devez consulter le médecin avant le jour déjà marqué.

7. Quand faire de l’exercice

L’exercice est très important pour prévenir la formation de caillots, il est donc recommandé de mobiliser les jambes et les pieds toutes les 2 heures, en plus de masser les jambes le matin et le soir. En cas de marche sans douleur, vous devez le faire plusieurs fois par jour, lentement, avec des vêtements confortables et en portant des chaussures de tennis. Apprenez-en davantage sur les avantages de la marche.

Toutefois, le retour à la salle de sport ne doit se faire qu’un mois après l’opération, en commençant par la marche, le vélo ou la natation. Les exercices avec des poids ou les exercices abdominaux ne sont autorisés qu’après 2 à 3 mois ou lorsque vous ne ressentez aucune douleur ou gêne.

8. Quel doit être votre régime alimentaire ?

Après l’opération de lifting du ventre, vous devez :

  • Restez 4 heures sans manger ni boire pour éviter les nausées et les vomissements, car l’effort pour vomir peut ouvrir la cicatrice ;
  • 5 heures après l’opération, vous pouvez manger des toasts ou du pain et boire du thé, si vous n’avez pas vomi ;
  • 8 heures après l’opération, vous pouvez manger du bouillon, du pain et boire du thé.
    Le lendemain de l’intervention, il convient de maintenir un régime alimentaire doux, en optant pour des aliments cuits ou à la vapeur et sans sauces ni condiments.

En outre, il est essentiel de boire beaucoup d’eau ou de thé et de manger des fruits et des légumes pour éviter la constipation, qui augmente la douleur dans l’abdomen.

Quand consulter un médecin
Il est conseillé de consulter un médecin ou de se rendre aux urgences de l’hôpital en cas de

  • Difficulté à respirer ;
  • Fièvre supérieure à 38ºC ;
  • Une douleur qui ne disparaît pas avec les antalgiques prescrits par le médecin ;
  • Taches de sang ou d’autres liquides sur la cicatrisation ;
  • Douleur intense au niveau de la cicatrice ou odeur nauséabonde ;
  • Signes d’infection tels qu’une zone chaude, gonflée, rouge et douloureuse ;
  • Fatigue excessive.

Dans ces cas, il est important de consulter un médecin, car une infection peut se développer dans la cicatrice, une embolie pulmonaire ou une anémie, par exemple, et il peut être nécessaire de commencer un traitement pour ce problème.

En outre, dans les premiers mois suivant l’abdominoplastie, il peut être nécessaire de recourir à d’autres traitements esthétiques tels que la lipocavitation ou la liposuccion pour améliorer les résultats, au cas où une imperfection subsisterait. Découvrez ce qu’est la lipocavitation et comment elle est pratiquée.

Pour en savoir plus sur la chirurgie abdominoplastie, visitez ces sites web :

  1. https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-du-corps/abdominoplastie
  2. https://acteurdemasante.lu/fr/
  3. https://www.doctissimo.fr
  4. https://drderhy.com
  5. https://sante.journaldesfemmes.fr

Trouver le bon Architecte d’intérieur

 

architecte d'intérieur Geneve

L’image n’est peut-être pas tout, mais il ne fait aucun doute qu’elle est un domaine très important à plusieurs égards. L’un d’eux se trouve chez nous et nous nous efforçons de lui donner l’image que nous aimons le plus et avec laquelle nous nous sentons le plus à l’aise. Le choix de la décoration intérieure de notre maison requiert donc une certaine attention.

S’il s’agit d’un changement d’image dû au passage du temps, ce sera peut-être plus facile. Après avoir défini nos goûts en matière de décoration, il peut suffire d’ajouter certains éléments ou de modifier légèrement la couleur de certains murs. Toutefois, cela change si nous nous retrouvons avec une maison que nous venons d’acheter et que nous voulons la rénover à notre goût.

Des espaces agréables

Le choix de la nouvelle décoration intérieure d’une maison dépend évidemment du goût de chaque propriétaire. Malgré cela, nous allons essayer d’exposer quelques idées pour obtenir des espaces avec une atmosphère agréable et confortable. Un de ceux dans lesquels vous pouvez à la fois vous détendre et inviter votre famille et vos amis à passer une bonne soirée.

C’est pourquoi nous allons opter pour des tons neutres. Si nous avons de la lumière naturelle, les entrées seront les meilleures couleurs pour en tirer le meilleur parti. Ainsi, nous sommes entre le choix de couleurs comme le beige, l’ocre, une nuance douce de gris ou le blanc. Avec n’importe lequel d’entre eux, nous parviendrons à ce que notre salon ou les chambres à coucher offrent une atmosphère imbattable.

À partir de là, nous pouvons combiner différentes options pour nous rapprocher de l’aménagement intérieur que nous souhaitons réaliser. Par exemple, nous pouvons utiliser deux couleurs pour peindre les murs. Un exemple que j’utilise habituellement est de combiner le blanc et le gris sur les murs de la chambre à coucher. De ce point de vue, nous pourrions générer une atmosphère détendue et idéale pour le repos à travers une image moderne.

Éléments décoratifs

Un autre point en faveur de l’utilisation de ce type de teintes dans la décoration intérieure des pièces de notre maison est la facilité qu’elles offrent lors de la décoration. Comme il s’agit de couleurs neutres, elles ont la capacité de s’intégrer à différents motifs décoratifs. Ainsi, une décoration minimaliste, contemporaine, méditerranéenne et même rustique pourrait convenir.

Si nous optons pour un aménagement intérieur de décoration neutre, les éléments en bois joueront en notre faveur. Toutes les couleurs que nous avons mentionnées se combinent très bien avec lui et dans le cas du revêtement de sol, il est très courant de choisir un parquet. Si, au contraire, nous préférons quelque chose de plus minimaliste et avec des lignes droites, les meubles blancs intégrés dans la pièce seront parfaits pour le design intérieur que nous voulons obtenir.

Votre aménagement intérieur

Avec ces idées, nous voulons vous donner un coup de main au cas où vous auriez des doutes ou ne sauriez pas par où commencer. Si c’est le cas, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, car il existe aujourd’hui de nombreuses options pour la décoration intérieure de votre maison et vous êtes sûr de trouver celle qui vous convient le mieux.

Et si vous avez besoin d’un professionnel dans votre région pour vous aider et vous conseiller pour changer la décoration de votre maison, il suffit de demander un devis.

Pourquoi avez-vous besoin d’un architecte d’intérieur ?

Lorsqu’il s’agit de rénover une maison ou une entreprise, de nombreuses personnes décident de faire appel à un architecte d’intérieur, un décorateur ou un architecte professionnel. Cependant, la plupart d’entre eux ne savent pas exactement de quel profil ils ont besoin, notamment parce qu’ils ne comprennent généralement pas les tâches qu’ils auront à accomplir.

Qui recherchons-nous ? Un architecte, un décorateur ou un designer d’intérieur ?Cela ne fait pas de différence ? Non, ça n’a pas d’importance. Bien qu’il soit très courant de confondre le métier d’architecte d’intérieur et de décorateur, il s’agit de deux profils très différents.

+D’un côté, nous avons l’architecte d’intérieur. Pour pouvoir utiliser ce nom, vous devez tout d’abord posséder un diplôme universitaire qui prouve que vous avez suivi ces études. Malheureusement, il est très fréquent que des personnes sans aucune formation, ou avec une formation différente de celle-ci, accrochent cette médaille. Avec les risques que cela comporte.

Maintenant, qu’est-ce que le designer a que les autres n’ont pas ? L’architecte d’intérieur possède les connaissances techniques et créatives nécessaires pour créer des espaces fonctionnels. Il est capable de modifier les éléments constructifs pour changer l’espace et sa distribution. Maximiser les aspects positifs et minimiser les aspects négatifs.

Cette discipline suit une méthodologie bien définie, rien n’est dû au hasard. Les conceptions doivent être adaptées aux besoins du client et s’inscrire dans ses limites budgétaires. Le processus commence par la mise sur papier des premières idées, le brainstorming. Une fois que vous avez les premières esquisses, le travail de recherche est essentiel. Cela vous permettra d’acquérir des connaissances sur les processus et les limites techniques, entre autres.

Enfin, une fois le projet bien défini, et à l’aide de plans et d’infographies. Cela doit être approuvé par le client. Le concepteur est ensuite chargé de diriger les corps de métier sur le site afin d’en assurer la bonne exécution.

Dit comme ça, cela ne semble pas difficile. Cependant, pour réaliser un bon projet, l’architecte d’intérieur est un spécialiste en : histoire du design, dessin artistique et géométrique, marketing, calculs structurels, construction, installations, acoustique et éclairage, restauration et rénovation, psychologie de la perception, etc. Nous pourrions continuer, mais je pense que le concept est clair.

Alors pourquoi le confond-on avec un décorateur ?

Il est vrai que la décoration fait partie des connaissances d’un architecte d’intérieur. Le contraire n’est pas vrai.

Comme nous l’avons déjà mentionné, le décorateur n’a pas de diplôme universitaire en architecture d’intérieur (pour ceux qui ne le savent pas, c’est une autre façon d’appeler le design d’intérieur), et comme vous pouvez le comprendre, il n’a pas non plus les connaissances techniques nécessaires.

Le travail d’un décorateur commence toujours (et c’est important) avec le travail déjà terminé et l’espace bien défini. C’est alors qu’il peut se consacrer au choix des couleurs, des textures, des lumières, etc. Sa fonction est d’habiller l’espace et de fournir le style qui convient le mieux à son client.

Mais si on appelle un architecte, c’est mieux ?

Après ces années de crise, il est très fréquent de trouver des architectes qui se consacrent à l’aménagement intérieur. Et même s’il y en a qui sont très doués, on peut dire qu’il s’agit plutôt d’une qualité innée. Pourquoi ? Parce que si l’architecte possède les connaissances techniques nécessaires, l’aménagement intérieur n’est pas sa spécialité. Et donc, il n’a pas acquis d’autres connaissances nécessaires pour le réaliser. La couleur, la psychologie de la perception, l’ergonomie, etc. Ce ne sont là que quelques-unes des compétences qui font de l’architecte d’intérieur la personne qu’il vous faut pour votre projet.

Voir http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/metiers/fiche-metier/architecte-d-interieur.html pour en savoir plus !

Demander un crédit

demander credit

 

L’accès à une facilité de crédits dans le système financier, doit être une tâche responsable, la même qui doit être ajustée aux besoins de chaque entreprise pour être considéré comme un avantage, ce qui est pourquoi il n’ya pas de plan de financement modèle, mais différentes conditions, en fonction de l’activité, la taille et le temps de récupération de l’argent.

Financement de la croissance de votre entreprise

La croissance d’une entreprise va de pair avec une demande croissante de fonds. Comment optimiser le financement par le biais de prêts pour stimuler le développement.
Lorsqu’une entreprise commence à se développer, le levier financier peut s’avérer essentiel pour éviter de manquer des opportunités et de donner un avantage aux concurrents.
Si vous avez l’intention de recourir à un financement externe pour développer votre entreprise, tenez compte des recommandations suivantes, fondées sur les centaines de cas que nous observons grâce à notre expérience dans ce secteur.

Identifiez clairement le besoin de financement de l’entreprise. Avez-vous besoin d’acheter des fournitures ou des marchandises ? Cherchez-vous à acheter des machines ? Voulez-vous réaménager les locaux ou le lieu de travail ? Envisagez-vous d’acheter une immobilisation ? En ayant une idée claire de ce pour quoi vous avez besoin d’argent, vous pourrez trouver le financement adéquat pour la croissance de votre entreprise et mieux présenter vos besoins.
Demandez conseil.

Évitez les erreurs les plus courantes lorsque vous prenez un crédit. S’il s’agit de votre premier prêt bancaire ou même si vous avez déjà de l’expérience dans la gestion de votre entreprise avec des dettes, veillez à tirer les leçons de vos propres erreurs et de celles des autres, afin de simplifier le processus : ne signez pas d’engagements sans en lire les détails, cherchez des alternatives, évaluez votre crédit.

Choisissez le financement en fonction de vos besoins. Les lignes à court terme – par exemple, les conventions de compte courant, la vente de chèques, l’affacturage, etc. – sont utiles pour financer le fonds de roulement ; en revanche, les lignes à long terme telles que le crédit-bail, les prêts hypothécaires ou les prêts sur nantissement sont de meilleures options pour les investissements plus importants ou avec des délais de remboursement plus longs.

Alignez le prêt sur les flux de trésorerie de l’entreprise. Ce n’est pas la même chose de commencer à rembourser lorsqu’une machine est opérationnelle ou qu’un nouveau site est ouvert que de commencer à rembourser plus tôt. Demandez une durée et un mode de paiement qui correspondent à la trésorerie de votre entreprise. Vous pouvez demander à la banque une simulation ou le flux de trésorerie du prêt et le travailler avec le vôtre pour voir les résultats.

Présentez la documentation complète demandée par la banque. Renseignez-vous sur les exigences et les documents nécessaires pour le type de prêt que vous allez demander, afin d’avoir tout préparé. Cela permettra d’éviter des retards inutiles dans l’octroi du crédit.

Respecter les conditions convenues. Utilisez l’argent aux fins prévues et veillez à le rembourser en temps voulu. Non seulement vous éviterez les frais de retard de paiement et les litiges, mais cela vous aidera à établir un bon historique de crédit pour de futurs prêts. Le crédit bancaire peut vous aider à tirer parti de nouvelles opportunités de croissance.

Pour les jeunes férus de technologie qui cherchent à se constituer un historique de crédit, il est facile de demander un premier prêt. Les entités vérifieront toujours si elles seront en mesure de soutenir le prêt avec les revenus du demandeur, et il est donc conseillé d’évaluer les dépenses fixes mensuelles.

Les smartphones, les tablettes et les smartwatches sont devenus des appareils facilement accessibles, qui sont utilisés par les jeunes désireux d’entrer dans le monde de la finance, comme canal lors de la demande de leur premier prêt.

Actuellement, le simple fait d’être majeur et de disposer d’une pièce d’identité valide suffit pour demander un prêt. Cependant, les jeunes commencent à chercher des options de financement à partir de 22 ans, comme l’a établi la recherche de Biocredit, lorsqu’ils peuvent déjà démontrer un revenu pour soutenir la dette auprès des prêteurs.

Il n’est pas recommandé de le faire pour des montants très élevés, ou qui sont demandés pour acquérir une voiture, une moto ou une maison, car les prix de ces produits sont très élevés et il est nécessaire d’avoir une vie de crédit bien construite pour avoir plus de chances d’approbation.

Pour le premier crédit, vous devez bien réfléchir à la destination de la dette. S’il s’agit de loisirs et de goûts personnels, le versement ne doit pas dépasser 10 % du salaire de la personne. Pour que votre crédit ait plus de chances d’être approuvé, tenez compte des étapes suivantes :

1. revenu de soutien

Les prêteurs vérifient toujours que la personne a les moyens de subvenir à ses besoins. Il est important d’avoir les documents nécessaires qui prouvent ce que vous gagnez pour couvrir les paiements, comme avoir un compte bancaire actif duquel on peut obtenir des relevés mensuels.

2. Évaluez vos dépenses mensuelles fixes

Établissez un plan de paiement en fonction de votre revenu mensuel et du montant à demander. Vous devez évaluer vos dépenses personnelles fixes, comme la nourriture, le transport et les frais de subsistance, et voir si le montant restant peut couvrir les paiements.

3. Examiner divers établissements de crédit

Vous pouvez également vous appuyer sur des entités du secteur de la solidarité, comme les coopératives et les fonds de salariés, qui donnent également à la personne d’autres possibilités d’épargne.

Il est très important d’explorer les différentes options des établissements de crédit. Pour le premier crédit, il est conseillé de ne pas se limiter aux grandes banques, mais de s’appuyer sur des entités du secteur solidaire, telles que les coopératives et les fonds de salariés, qui offrent également d’autres possibilités d’épargne.

4. Respecter votre premier crédit

Il est important de payer ce premier crédit de la meilleure façon possible afin de pouvoir accéder plus facilement à l’avenir à des prêts plus importants, tels que des prêts pour l’achat d’un véhicule, une carte de crédit ou une destination libre pour des goûts personnels ou des vacances, entre autres.

Avec cette première fois, la personne gagne des points en fonction de son comportement en matière de crédit, ce qui lui servira à l’avenir.

5. Non aux versements multiples

Il est conseillé de ne pas étendre le crédit à de nombreuses échéances, car de cette manière le paiement sera plus rapide. Lors des premiers paiements, les versements couvrent une partie plus importante des intérêts de la dette et laissent un montant plus faible pour couvrir le principal de la dette.

Posted in CBD

Histoire de la médecine

médecine

Les premiers témoignages du Moyen Âge

En tant que faculté de médecine, c’était un membre fondateur, et une autorité universellement reconnue en matière de santé depuis le Moyen Âge. Des dossiers de la faculté datant de 1399 existent encore aujourd’hui et ils documentent le fait qu’elle était appelée à servir de médiateur dans des litiges entre barbiers-chirurgiens, sages-femmes et propriétaires régionaux. Dans ce qui est aujourd’hui la Haute et la Basse-Autriche et dans certaines parties de la Bavière, seuls les médecins agréés par la faculté de médecine de Vienne étaient autorisés à exercer.

La faculté de médecine dans la capitale impériale
La faculté a acquis une renommée internationale au 18e siècle, lorsque le Néerlandais Gerard van Swieten a été convoqué à Vienne par la souveraine des Habsbourg, Marie-Thérèse. Il a jeté les bases de la première école de médecine de Vienne. Dès lors, des sommités médicales ont enseigné et effectué leurs recherches dans la capitale impériale et ont élevé ce que nous appelons aujourd’hui l’enseignement au chevet du patient au rang de méthode de formation paradigmatique.

Le berceau de la médecine spécialisée
Avec l’ouverture de l’hôpital général en 1784, les médecins ont reçu un nouveau domaine, qui est devenu de plus en plus le centre de recherche le plus important. Au cours du 19e siècle, la deuxième école de médecine de Vienne a vu le jour. Médecins et étudiants se sont battus avec succès pour le principe de la liberté d’enseignement et d’apprentissage. La science médicale de base s’est développée et la spécialisation a progressé. En outre, les premières cliniques de dermatologie, d’ophtalmologie et d’oto-rhino-laryngologie du monde ont été fondées à Vienne ! En 1897, le docteur Gabriele est la première femme à recevoir un doctorat à l’université de Vienne. En 1900, les premières femmes sont admises à l’étude de la médecine.

Une médecine de pointe au 20e siècle
Au début du 20e siècle, la médecine viennoise est l’une des meilleures au monde. Clemens von Pirquet a défini les concepts d'”allergie” et de “maladie sérique”, Ernst Peter Pick a mené des expériences importantes sur la spécificité chimique des réactions immunologiques, et la clinique universitaire de médecine dentaire a atteint son apogée dans les années 1920. Les quatre prix Nobel qui ont été décernés à des (anciens) médecins viennois au cours des décennies suivantes étaient tous basés sur des recherches fondamentales de cette période. L’excellente tradition médicale et la recherche se sont prolongées jusque dans la Première République.

Le grand tournant de 1938
L’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nationale-socialiste le 13 mars 1938 marque le début de la phase la plus sombre de la médecine viennoise. Plus de la moitié des professeurs de médecine de l’université, principalement ceux d’origine juive, sont licenciés. De nombreux chercheurs, médecins et étudiants de renom ont été contraints d’émigrer ou sont morts dans des camps de concentration ou dans d’autres circonstances tragiques. Les victimes du national-socialisme resteront à jamais dans les mémoires, notamment grâce au mémorial situé sur le campus de l’université de médecine de Vienne.

1945 : Reconstruction de la société et de la médecine
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la difficile reconstruction de la médecine viennoise a commencé. La gloire passée s’était considérablement estompée. En outre, 75 % de tous les professeurs de médecine de l’université ont dû être licenciés en raison de leur implication modérée à forte dans le régime national-socialiste. Ils sont progressivement remplacés par une génération nouvellement formée. Cette double rupture dans la médecine viennoise, survenue en quelques années seulement, a eu des répercussions qui ont duré des décennies.

1994 : Le nouvel hôpital général de Vienne
L’ouverture officielle du nouvel hôpital général de Vienne en 1994 a donné un nouvel élan. En 1996, tous les départements universitaires avaient été regroupés et agrandis sur le site de l’hôpital général. Ainsi, les meilleurs médecins de Vienne sont regroupés dans un seul hôpital universitaire ultramoderne, offrant un cadre idéal pour la recherche clinique.

2004 : Un nouveau départ avec les premiers grands succès
En 2004, notre université a été créée en tant qu’université indépendante, distincte de l’université de Vienne. À l’occasion de son 10e anniversaire en 2014, elle est montée en grade et a fait partie pour la première fois du Top 50 des meilleures facultés de médecine du monde, c’est-à-dire du rang 14 en Europe et du rang 3 dans l’espace germanophone.

Aujourd’hui : La triple filière comme facteur de réussite

Aujourd’hui, notre université est considérée comme l’une des meilleures universités de médecine au monde, dont les chercheurs publient dans les meilleures revues et sont engagés dans d’excellentes recherches. L’importance égale accordée à la recherche, à l’enseignement et aux soins aux patients, ainsi que l’exploitation du plus grand hôpital d’Europe, font de notre université un établissement unique en son genre – ces points forts seront encore renforcés à l’avenir grâce au projet “Médecine universitaire 2020”.

Les collections de l’université de médecine sur l’histoire de la médecine sont uniques en Europe. Elles représentent les 650 ans de cette institution et son patrimoine culturel. L’ensemble du patrimoine culturel de l’université de médecine compte parmi les plus grandes collections du monde et se compose de nombreux domaines différents – par exemple l’architecture, le matériel pédagogique, les instruments, les manuscrits, la littérature, les archives et les images.

 

Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9decine pour en savoir plus !

Prêt hypothécaire maison en Suisse

Prêt hypothécaire

Les propriétaires de biens commerciaux ont généralement besoin d’un prêt hypothécaire lorsqu’ils veulent construire des bâtiments. Une fois les bâtiments construits, ils ont parfois besoin d’un financement supplémentaire pour les garder entièrement loués et en bon état.

Les prêts immobiliers commerciaux sont l’un des nombreux types de prêts commerciaux.

Qu’est-ce qu’un prêt immobilier commercial ?

Un prêt immobilier commercial est une hypothèque garantie par une propriété commerciale, plutôt que par une propriété résidentielle.

Il peut être proposé par des banques, des prêteurs privés, des compagnies d’assurance, des fonds de pension, et même par l’administration des petites entreprises. Les prêts immobiliers commerciaux peuvent créer des partenariats commerciaux, permettre aux entreprises de se développer et aider les propriétaires à éviter les saisies. Ils sont proposés par une variété de banques et de prêteurs prêts à assumer les risques inhérents au développement de l’immobilier commercial.

Les prêteurs sont incités à accorder des prêts aux propriétaires d’immobilier commercial car leurs biens attirent généralement des locataires fortunés et génèrent parfois des millions de Francs Suisse de revenus. Bien que le risque soit élevé, les incitations à gagner de l’argent peuvent l’être encore plus.

Types de prêts immobiliers commerciaux

Comprendre les différentes options de prêt et leur fonctionnement peut aider les professionnels de l’immobilier et les propriétaires de bâtiments commerciaux, ainsi que les prêteurs, à mieux s’orienter dans les possibilités de financement en cas de besoin.

Prêts relais

Un prêt relais permet à l’emprunteur de disposer de liquidités instantanées pour financer les besoins immédiats d’un projet. Les prêts relais sont temporaires, généralement d’une durée d’un an environ. Ils sont normalement obtenus pendant que l’emprunteur attend un financement à long terme4.

Les prêts-relais sont généralement proposés par des prêteurs privés. Ils exigent une excellente cote de crédit et une preuve de revenus. Les emprunteurs doivent également démontrer qu’ils disposent de suffisamment de liquidités pour couvrir les dépenses actuelles de la propriété et le remboursement du nouveau prêt.

Prêts pour l’achat de biens immobiliers
Les prêts pour l’achat de biens immobiliers sont similaires aux prêts hypothécaires commerciaux à taux fixe et à taux variable. Les emprunteurs doivent avoir un excellent crédit pour pouvoir bénéficier de ce type de prêt et disposer d’économies importantes sur leurs comptes bancaires professionnels et personnels.

Les prêteurs exigent généralement que la propriété commerciale soit utilisée comme garantie. Le taux d’intérêt du prêt est déterminé par le ratio prêt/valeur.

Prêts de type Hard Money
Le propriétaire doit donner le bien commercial en garantie pour pouvoir bénéficier d’un prêt d’argent, même si le prêt est utilisé pour sauver le bien. Les prêts durs sont normalement proposés par des prêteurs privés qui ne sont pas tenus de respecter les mêmes normes que les prêteurs commerciaux traditionnels.

Ces prêts sont temporaires, et non à long terme, et ne sont proposés que lorsque le temps presse, par exemple pendant une procédure de saisie. Ils comportent un risque élevé de défaillance et un taux d’intérêt élevé correspondant.

Financement par coentreprise
Les investisseurs privés et les sociétés d’investissement proposent généralement des prêts pour les coentreprises. En général, deux partenaires d’un groupe demandent le financement ensemble. Un prêt pour coentreprise est utile lorsqu’aucune des parties d’un partenariat ne peut obtenir un financement seule. Il peut créer un arrangement dans lequel toutes les parties partagent également les profits et les pertes d’un bien immobilier.

Contrairement à un véritable partenariat immobilier, la relation entre les demandeurs de prêt n’a pas besoin d’être officielle ou de s’étendre au-delà du bien financé et du prêt.

Hypothèque participante
Dans le cadre d’un prêt hypothécaire participatif, le prêteur est autorisé à partager une partie des revenus générés par une propriété commerciale. Le prêteur reçoit son paiement hypothécaire mensuel, ainsi que les intérêts, et une part des revenus locatifs ou du produit des ventes de la propriété6.

Les prêts hypothécaires participatifs sont populaires dans les immeubles de bureaux et les commerces de détail lorsque des locataires connus et financièrement stables ont signé des baux à long terme.

 

Pour en savoir plus :

  1. https://inp-finanz-romandie.ch/financement-immobilier/maison/
  2. www.ca-nextbank.ch
  3. www.credit-suisse.com
  4. www.migrosbank.ch
  5. www.raiffeisen.ch
  6. www.mobiliere.ch
  7. www.banqueduleman.ch

Question à poser à un chirurgien esthétique

 

Puis-je être un chirurgien du nez ?

De nombreuses personnes considèrent que leur nez est trop grand ou a un aspect crochu disgracieux, voire que sa forme empêche une bonne respiration nasale. Pour ces circonstances, il existe la chirurgie du nez ou rhinoplastie qui est chargée de modifier l’apparence des structures nasales et de donner de l’harmonie au visage. Il est toutefois normal d’avoir des doutes avant de prendre la décision de se faire opérer.

En quoi consiste la chirurgie du nez ?

La rhinoplastie est une intervention chirurgicale qui se déroule sous anesthésie générale afin que le patient soit surveillé à tout moment. Sa durée dépendra du type de technique utilisée dans chaque cas et de la mise en place ou non d’une prothèse, de la correction d’un angle, du limage du cartilage, etc. Chaque cas particulier nécessitera une étude préalable individualisée qui déterminera la manière dont l’opération sera réalisée.

Y a-t-il une limite d’âge ?

Les problèmes de nez, qu’ils soient esthétiques ou fonctionnels, apparaissent généralement dès le plus jeune âge, c’est pourquoi de nombreux cas de chirurgie du nez sont réalisés chez les enfants. Cependant, tout dépend du cas particulier et de la raison pour laquelle le patient se présente à la consultation. D’une manière générale, la rhinoplastie est généralement réalisée après l’âge de 15 ans, car c’est après la puberté que le développement de l’enfant est complet, y compris le développement du nez.

Qui est le candidat idéal ?

Toute personne qui considère que son nez n’est pas comme elle le souhaite ou qu’il lui cause des problèmes respiratoires, peut subir une rhinoplastie ou une chirurgie du nez. Les seules exigences sont de maintenir un état de santé optimal et de se rendre à une consultation informative préalable où le chirurgien peut effectuer une exploration et une étude personnalisée du problème esthétique du patient ainsi que connaître ses antécédents médicaux.

Quelle est la différence entre une rhinoplastie ouverte et une rhinoplastie fermée ?

Lors d’une rhinoplastie ou d’une chirurgie du nez, le chirurgien peut décider de pratiquer ou non une incision dans la columelle nasale. C’est précisément la différence entre la technique chirurgicale dite ouverte et celle dite fermée. La rhinoplastie ouverte nécessite une incision dans la columelle nasale, qui est la portion de peau qui divise les narines. La rhinoplastie fermée, en revanche, ne nécessite pas cette incision et, par conséquent, il n’y aura pas de cicatrices visibles avec ce type de technique. C’est précisément pour cette raison que la plupart des rhinoplasties sont réalisées sous une forme fermée, car une rhinoplastie ouverte peut laisser une petite cicatrice qui, de toute façon, sera imperceptible avec le temps. C’est le chirurgien plasticien qui décide du type de technique indiqué pour chaque cas, car elle n’est pas la même pour les patients aux narines très étroites ou aux pointes de nez déformées que dans les cas où il n’est pas nécessaire d’agir autant sur l’os et le cartilage.

Quand verrai-je le résultat ?

Le résultat sera visible presque immédiatement puisque le changement est instantané, même si, logiquement, pendant les premiers jours, la zone peut être quelque peu gonflée et rougie et même présenter quelques ecchymoses. Les résultats définitifs sont visibles 15 jours après l’intervention, lorsque la période postopératoire est terminée.

Y a-t-il des cicatrices après une rhinoplastie ?

Toutes les chirurgies esthétiques laissent des cicatrices, mais la cicatrice dépendra principalement du type de technique chirurgicale utilisée par le chirurgien. Cependant, en règle générale, lorsqu’une chirurgie du nez ouverte est pratiquée, il peut y avoir une petite cicatrice visible, mais qui deviendra progressivement imperceptible. En revanche, avec une rhinoplastie fermée, il n’y aura pas de cicatrices, puisque les incisions ne seront pas pratiquées sur la partie externe du nez, de sorte que la cicatrice sera cachée.

Quand pourrai-je mener une vie normale ?

La période postopératoire après une rhinoplastie n’est ni compliquée ni douloureuse. Au cours des 24-48 premières heures, le patient peut ressentir une légère gêne car il devra porter des bouchons dans les deux narines pour éviter les saignements dans la zone et, en outre, il aura également une attelle en plâtre pour maintenir la zone stable et prévenir l’inflammation. Cependant, une semaine après l’intervention, le patient pourra reprendre sa vie quotidienne puisque l’attelle et les bouchons seront retirés et remplacés par un bandage.

Dans tous les cas, le plus important avant de prendre la décision de subir une rhinoplastie ou une chirurgie du nez est de se rendre dans un centre médical spécialisé en chirurgie plastique où l’on vous conseillera en détail sur l’intervention et son déroulement.

Dans quelles situations peut-on pratiquer une rhinoplastie ?

L’esthétique du nez est une opération réalisée à des fins sanitaires et esthétiques. Les opérations du nez sont effectuées dans les cas où la forme et l’apparence du nez ne sont pas à votre goût. La rhinoplastie est également pratiquée pour les nez déformés à la suite d’accidents ou de traumatismes. Les opérations de rhinoplastie sont pratiquées sur des patients qui ont des plaintes telles qu’un grand nez, une pointe nasale basse, un nez arqué, de grandes narines et un long nez.

Rhinoplastie Qui peut se faire opérer ?

Pour réaliser une opération de rhinoplastie, on attend d’une personne qu’elle ait achevé le développement de son système musculo-squelettique. La rhinoplastie peut être pratiquée sur toute personne ayant achevé le développement du système musculo-squelettique et étant en bonne santé.

Quelle est l’esthétique du nez ?

L’esthétique de la pointe du nez est réalisée pour amener la pointe du nez à la hauteur et au niveau souhaités. Cette chirurgie est réalisée en façonnant les cartilages de la pointe du nez. Ces cartilages peuvent être modelés pour augmenter ou diminuer l’angle et la posture des lèvres. La pointe du nez peut être amincie et interférer avec les narines. Cette opération est généralement préférée par les personnes dont la pointe du nez est basse et qui n’ont pas de voûte nasale.

Quelles sont les techniques de rhinoplastie ?

Les techniques utilisées pour la rhinoplastie sont généralement divisées en deux catégories : ouverte et fermée.

Rhinoplastie ouverte : dans cette technique, une petite incision est pratiquée à partir du bas des narines. Le principal avantage de cette technique est qu’elle offre au chirurgien un large éventail d’applications et de visibilité. L’inconvénient est que les ecchymoses et l’œdème nasal durent plus longtemps que la rhinoplastie fermée.

Rhinoplastie fermée : Dans le cas d’une rhinoplastie fermée, des incisions sont pratiquées dans les narines. L’angle de vision est plus limité dans les opérations réalisées avec cette technique. Cependant, il n’y a pas de possibilité de jointure visible de l’extérieur. La cicatrisation prend moins de temps qu’une rhinoplastie ouverte.

Quelle est la forme idéale du nez ?

La forme du visage de chacun est différente. Ainsi, le nez idéal varie également d’une personne à l’autre. Le but de la rhinoplastie est de donner à la personne la forme de nez qui lui convient le mieux. Pour obtenir le nez idéal, on prend généralement en compte le nombre d’or et les désirs du patient.

Que faut-il envisager avant une rhinoplastie ?

Avant l’opération, si les patients prennent régulièrement des médicaments, ils doivent en informer leur médecin et lui faire part de leurs antécédents médicaux.

Si des anticoagulants sont utilisés, ils doivent être interrompus avant l’intervention.

Il faut arrêter de fumer ou cesser de fumer avant l’opération, car cela aura un effet négatif sur le processus de guérison.

Peut-il y avoir des cicatrices après une rhinoplastie ?

Il n’y a pas de cicatrice permanente après l’opération de la technique de rhinoplastie fermée. Dans le cas d’une rhinoplastie ouverte, il y a une faible possibilité de cicatrices car les opérations sont réalisées avec une seule incision.

Puis-je être un chirurgien du nez ?

Le nez est la pierre angulaire de votre visage. Par sa forme, sa taille et son emplacement, votre nez peut soit compléter votre sourire radieux et vos yeux brillants, soit détourner l’attention du reste de vos traits. Pour ceux qui pensent se trouver dans cette dernière catégorie, un chirurgien plasticien peut les aider.

Si vous vous demandez si vous devez vous faire refaire le nez, lisez ce qui suit. Nous allons passer en revue les raisons les plus courantes pour lesquelles les gens veulent changer leur nez, ce qu’un chirurgien plasticien facial peut faire, et tout ce que vous devez savoir.

QU’EST-CE QUE LA RHINOPLASTIE ?
La rhinoplastie, plus connue sous le nom d’intervention sur le nez, consiste à remodeler le nez de manière chirurgicale. Elle consiste à modifier le cartilage et/ou les os du nez pour obtenir une nouvelle forme et une nouvelle taille. Elle peut également résoudre les problèmes de respiration pour les personnes qui ont un problème nasal fonctionnel, comme une déviation de la cloison nasale.

Les chirurgiens plasticiens du visage sont les plus expérimentés en matière de rhinoplastie. Il n’y a pas deux nez identiques – et il n’y a pas non plus deux rhinoplasties identiques. Si un chirurgien vous dit que la rhinoplastie est facile, c’est un signal d’alarme. Même ceux qui ont le plus d’expérience considèrent que la procédure est incroyablement complexe et nuancée.

 

En savoir plus sur la chirurgie de la rhinoplastie à Genève :

  1. https://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-du-visage/chirurgie-esthetique-du-nez/
  2. https://www.swissmed-esthetics.com/fr
  3. https://www.raspaldo.ch
  4. https://www.drelias.ch
  5. https://www.hug.ch/
  6. https://www.drprevot.com/
  7. https://www.dr-bayol.ch/fr/
Scroll To Top