Ma France je t'aime

Question à poser à un chirurgien esthétique

 

Puis-je être un chirurgien du nez ?

De nombreuses personnes considèrent que leur nez est trop grand ou a un aspect crochu disgracieux, voire que sa forme empêche une bonne respiration nasale. Pour ces circonstances, il existe la chirurgie du nez ou rhinoplastie qui est chargée de modifier l’apparence des structures nasales et de donner de l’harmonie au visage. Il est toutefois normal d’avoir des doutes avant de prendre la décision de se faire opérer.

En quoi consiste la chirurgie du nez ?

La rhinoplastie est une intervention chirurgicale qui se déroule sous anesthésie générale afin que le patient soit surveillé à tout moment. Sa durée dépendra du type de technique utilisée dans chaque cas et de la mise en place ou non d’une prothèse, de la correction d’un angle, du limage du cartilage, etc. Chaque cas particulier nécessitera une étude préalable individualisée qui déterminera la manière dont l’opération sera réalisée.

Y a-t-il une limite d’âge ?

Les problèmes de nez, qu’ils soient esthétiques ou fonctionnels, apparaissent généralement dès le plus jeune âge, c’est pourquoi de nombreux cas de chirurgie du nez sont réalisés chez les enfants. Cependant, tout dépend du cas particulier et de la raison pour laquelle le patient se présente à la consultation. D’une manière générale, la rhinoplastie est généralement réalisée après l’âge de 15 ans, car c’est après la puberté que le développement de l’enfant est complet, y compris le développement du nez.

Qui est le candidat idéal ?

Toute personne qui considère que son nez n’est pas comme elle le souhaite ou qu’il lui cause des problèmes respiratoires, peut subir une rhinoplastie ou une chirurgie du nez. Les seules exigences sont de maintenir un état de santé optimal et de se rendre à une consultation informative préalable où le chirurgien peut effectuer une exploration et une étude personnalisée du problème esthétique du patient ainsi que connaître ses antécédents médicaux.

Quelle est la différence entre une rhinoplastie ouverte et une rhinoplastie fermée ?

Lors d’une rhinoplastie ou d’une chirurgie du nez, le chirurgien peut décider de pratiquer ou non une incision dans la columelle nasale. C’est précisément la différence entre la technique chirurgicale dite ouverte et celle dite fermée. La rhinoplastie ouverte nécessite une incision dans la columelle nasale, qui est la portion de peau qui divise les narines. La rhinoplastie fermée, en revanche, ne nécessite pas cette incision et, par conséquent, il n’y aura pas de cicatrices visibles avec ce type de technique. C’est précisément pour cette raison que la plupart des rhinoplasties sont réalisées sous une forme fermée, car une rhinoplastie ouverte peut laisser une petite cicatrice qui, de toute façon, sera imperceptible avec le temps. C’est le chirurgien plasticien qui décide du type de technique indiqué pour chaque cas, car elle n’est pas la même pour les patients aux narines très étroites ou aux pointes de nez déformées que dans les cas où il n’est pas nécessaire d’agir autant sur l’os et le cartilage.

Quand verrai-je le résultat ?

Le résultat sera visible presque immédiatement puisque le changement est instantané, même si, logiquement, pendant les premiers jours, la zone peut être quelque peu gonflée et rougie et même présenter quelques ecchymoses. Les résultats définitifs sont visibles 15 jours après l’intervention, lorsque la période postopératoire est terminée.

Y a-t-il des cicatrices après une rhinoplastie ?

Toutes les chirurgies esthétiques laissent des cicatrices, mais la cicatrice dépendra principalement du type de technique chirurgicale utilisée par le chirurgien. Cependant, en règle générale, lorsqu’une chirurgie du nez ouverte est pratiquée, il peut y avoir une petite cicatrice visible, mais qui deviendra progressivement imperceptible. En revanche, avec une rhinoplastie fermée, il n’y aura pas de cicatrices, puisque les incisions ne seront pas pratiquées sur la partie externe du nez, de sorte que la cicatrice sera cachée.

Quand pourrai-je mener une vie normale ?

La période postopératoire après une rhinoplastie n’est ni compliquée ni douloureuse. Au cours des 24-48 premières heures, le patient peut ressentir une légère gêne car il devra porter des bouchons dans les deux narines pour éviter les saignements dans la zone et, en outre, il aura également une attelle en plâtre pour maintenir la zone stable et prévenir l’inflammation. Cependant, une semaine après l’intervention, le patient pourra reprendre sa vie quotidienne puisque l’attelle et les bouchons seront retirés et remplacés par un bandage.

Dans tous les cas, le plus important avant de prendre la décision de subir une rhinoplastie ou une chirurgie du nez est de se rendre dans un centre médical spécialisé en chirurgie plastique où l’on vous conseillera en détail sur l’intervention et son déroulement.

Dans quelles situations peut-on pratiquer une rhinoplastie ?

L’esthétique du nez est une opération réalisée à des fins sanitaires et esthétiques. Les opérations du nez sont effectuées dans les cas où la forme et l’apparence du nez ne sont pas à votre goût. La rhinoplastie est également pratiquée pour les nez déformés à la suite d’accidents ou de traumatismes. Les opérations de rhinoplastie sont pratiquées sur des patients qui ont des plaintes telles qu’un grand nez, une pointe nasale basse, un nez arqué, de grandes narines et un long nez.

Rhinoplastie Qui peut se faire opérer ?

Pour réaliser une opération de rhinoplastie, on attend d’une personne qu’elle ait achevé le développement de son système musculo-squelettique. La rhinoplastie peut être pratiquée sur toute personne ayant achevé le développement du système musculo-squelettique et étant en bonne santé.

Quelle est l’esthétique du nez ?

L’esthétique de la pointe du nez est réalisée pour amener la pointe du nez à la hauteur et au niveau souhaités. Cette chirurgie est réalisée en façonnant les cartilages de la pointe du nez. Ces cartilages peuvent être modelés pour augmenter ou diminuer l’angle et la posture des lèvres. La pointe du nez peut être amincie et interférer avec les narines. Cette opération est généralement préférée par les personnes dont la pointe du nez est basse et qui n’ont pas de voûte nasale.

Quelles sont les techniques de rhinoplastie ?

Les techniques utilisées pour la rhinoplastie sont généralement divisées en deux catégories : ouverte et fermée.

Rhinoplastie ouverte : dans cette technique, une petite incision est pratiquée à partir du bas des narines. Le principal avantage de cette technique est qu’elle offre au chirurgien un large éventail d’applications et de visibilité. L’inconvénient est que les ecchymoses et l’œdème nasal durent plus longtemps que la rhinoplastie fermée.

Rhinoplastie fermée : Dans le cas d’une rhinoplastie fermée, des incisions sont pratiquées dans les narines. L’angle de vision est plus limité dans les opérations réalisées avec cette technique. Cependant, il n’y a pas de possibilité de jointure visible de l’extérieur. La cicatrisation prend moins de temps qu’une rhinoplastie ouverte.

Quelle est la forme idéale du nez ?

La forme du visage de chacun est différente. Ainsi, le nez idéal varie également d’une personne à l’autre. Le but de la rhinoplastie est de donner à la personne la forme de nez qui lui convient le mieux. Pour obtenir le nez idéal, on prend généralement en compte le nombre d’or et les désirs du patient.

Que faut-il envisager avant une rhinoplastie ?

Avant l’opération, si les patients prennent régulièrement des médicaments, ils doivent en informer leur médecin et lui faire part de leurs antécédents médicaux.

Si des anticoagulants sont utilisés, ils doivent être interrompus avant l’intervention.

Il faut arrêter de fumer ou cesser de fumer avant l’opération, car cela aura un effet négatif sur le processus de guérison.

Peut-il y avoir des cicatrices après une rhinoplastie ?

Il n’y a pas de cicatrice permanente après l’opération de la technique de rhinoplastie fermée. Dans le cas d’une rhinoplastie ouverte, il y a une faible possibilité de cicatrices car les opérations sont réalisées avec une seule incision.

Puis-je être un chirurgien du nez ?

Le nez est la pierre angulaire de votre visage. Par sa forme, sa taille et son emplacement, votre nez peut soit compléter votre sourire radieux et vos yeux brillants, soit détourner l’attention du reste de vos traits. Pour ceux qui pensent se trouver dans cette dernière catégorie, un chirurgien plasticien peut les aider.

Si vous vous demandez si vous devez vous faire refaire le nez, lisez ce qui suit. Nous allons passer en revue les raisons les plus courantes pour lesquelles les gens veulent changer leur nez, ce qu’un chirurgien plasticien facial peut faire, et tout ce que vous devez savoir.

QU’EST-CE QUE LA RHINOPLASTIE ?
La rhinoplastie, plus connue sous le nom d’intervention sur le nez, consiste à remodeler le nez de manière chirurgicale. Elle consiste à modifier le cartilage et/ou les os du nez pour obtenir une nouvelle forme et une nouvelle taille. Elle peut également résoudre les problèmes de respiration pour les personnes qui ont un problème nasal fonctionnel, comme une déviation de la cloison nasale.

Les chirurgiens plasticiens du visage sont les plus expérimentés en matière de rhinoplastie. Il n’y a pas deux nez identiques – et il n’y a pas non plus deux rhinoplasties identiques. Si un chirurgien vous dit que la rhinoplastie est facile, c’est un signal d’alarme. Même ceux qui ont le plus d’expérience considèrent que la procédure est incroyablement complexe et nuancée.

 

En savoir plus sur la chirurgie de la rhinoplastie à Genève :

  1. https://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-du-visage/chirurgie-esthetique-du-nez/
  2. https://www.swissmed-esthetics.com/fr
  3. https://www.raspaldo.ch
  4. https://www.drelias.ch
  5. https://www.hug.ch/
  6. https://www.drprevot.com/
  7. https://www.dr-bayol.ch/fr/

Les avantages de la rhinoplastie

Rhinoplastie

Brûlures graves au visage
Reconstruire le visage après de graves brûlures est une tâche extrêmement difficile car il faut remplacer soigneusement l’ensemble des tissus. Lorsqu’une personne a subi de graves dommages au visage en raison de brûlures graves, une opération du nez peut être une procédure médicale efficace. L’objectif de la rhinoplastie est d’éradiquer une déficience fonctionnelle telle que le blocage nasal après les brûlures graves du visage. Il s’agit d’une procédure médicale essentielle pour établir des voies respiratoires normales qui permettent au patient de vivre normalement.

Problèmes de sinus
Les infections des sinus et les sinusites sont l’un des symptômes d’une déviation du septum. Si elles sont ignorées, les infections des sinus peuvent entraîner une sinusite chronique qui peut déboucher sur de véritables troubles médicaux.

La septoplastie est un type de rhinoplastie qui s’adresse spécifiquement aux personnes souffrant de sinusite chronique due à une déviation de la cloison nasale. Cette chirurgie permet de réparer l’alignement nasal grâce auquel les sinus fonctionnent avec précision.

Mélanome, autres cancers
Une personne qui a un mélanome au niveau du nez doit subir une chirurgie plastique pour restructurer la forme du nez une fois le cancer enlevé.

Pathologies nasales
Rhinophyma, hémangiomes ou toute autre maladie provoquant des difformités du nez

Echec de la rhinoplastie primaire
Votre chirurgien devra peut-être répéter la rhinoplastie pour améliorer les résultats.

Avantages de la rhinoplastie

En plus des avantages tangibles qui incluent le fonctionnement et l’apparence esthétique, la rhinoplastie influence également les gains émotionnels tels que la confiance et l’estime de soi d’un individu. La plupart des personnes qui ont la gêne d’une déformation nasale souffrent d’un manque de confiance en soi et d’une faible estime de soi.

L’APPARENCE PHYSIQUE :

Jeunesse
Le vieillissement est un processus naturel par lequel tout le monde passe. Les rides visibles, les ridules, les imperfections sont des signes de vieillissement. Ces défauts de la peau donnent un aspect fatigué ou vieilli. Mais avec la rhinoplastie comme traitement approprié, on se sent plus jeune, plus sain et rajeuni.

Naturel
Aujourd’hui, la rhinoplastie gagne en popularité car elle donne des résultats qui s’intègrent parfaitement à l’esthétique faciale du patient. Peu après l’opération, on retrouve la forme souhaitée ou normale d’une partie du corps traitée. Il n’est pas nécessaire d’attendre longtemps pour voir le résultat, ce qui fait la beauté de la chirurgie esthétique.

AMÉLIORATION DE LA SANTÉ PHYSIQUE :

Certaines procédures de chirurgie esthétique présentent un double avantage : elles améliorent la santé physique et l’apparence.

Par exemple, une rhinoplastie ou une rhinoplastie du nez améliore l’esthétique du nez et, en même temps, contribue à améliorer la respiration et peut potentiellement réduire les infections des sinus.

La chirurgie de réduction des seins, qui est couramment demandée par de nombreuses femmes, présente des avantages non seulement pour améliorer l’aspect esthétique, mais aussi pour éliminer tout inconfort physique et émotionnel qui l’accompagne.

Certains chercheurs pensent également que l’ablation du tissu mammaire chez l’homme peut réduire le risque de cancer dans ce tissu.

UNE PLUS GRANDE CONFIANCE EN SOI ET UNE MEILLEURE SANTÉ MENTALE :

La confiance en soi est un outil qui nous aide à faire face aux défis et à résoudre les problèmes de la vie, avec une grande certitude. Quand on a l’air bien, on se sent bien, ce qui augmente la confiance en soi. Elle conduit à une plus grande volonté d’essayer de nouvelles choses ou de s’ouvrir dans des situations sociales. Vous devenez plus disposé et plus ouvert à porter certains vêtements ou à participer à des activités que vous aviez évitées avant l’opération, en raison d’un inconfort dans votre apparence.

Certains cliniciens et psychologues estiment que peu de corrections dans les parties de votre corps, par la chirurgie esthétique, peuvent non seulement conduire à un bien-être émotionnel, mais aussi à une meilleure santé mentale.

Procédure de rhinoplastie

Dans ce processus, le chirurgien modélise le cartilage et l’os du nez en le remodelant et en le corrigeant selon les besoins pour obtenir l’apparence souhaitée par le patient. Sur le plan technique, la rhinoplastie peut être divisée en rhinoplastie ouverte et en rhinoplastie fermée. Dans la rhinoplastie ouverte, également appelée rhinoplastie externe, des incisions sont pratiquées sur la columelle (également appelées incisions trans-colombiennes) pour combler les incisions des narines droite et gauche, tandis que dans la rhinoplastie fermée, également appelée rhinoplastie endonasale, les incisions sont pratiquées à l’intérieur du nez.

Les personnes insatisfaites de leur aspect artistique/esthétique peuvent opter pour la rhinoplastie, qui est un article sans danger, une solution efficace et éprouvée. Lorsqu’elle est pratiquée par des chirurgiens qualifiés, elle peut optimiser l’apparence et les caractéristiques d’un individu et améliorer sa confiance

 

Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Rhinoplastie pour en savoir plus sur la Rhinoplastie.

La médecine esthétique généraliste

medecine esthétique

Alors que notre monde continue d’évoluer, l’investissement dans la santé et le bien-être est plus que jamais une priorité absolue pour les personnes qui vivent plus longtemps, en meilleure santé et plus activement. Cela s’accompagne d’une demande sans cesse croissante de diverses procédures médicales esthétiques chirurgicales et non chirurgicales pour améliorer l’apparence et le bien-être général.

En 2008, plus de 10 millions de procédures médicales esthétiques ont été réalisées aux États-Unis. Quatre-vingt-trois pour cent de ces procédures étaient non chirurgicales (American Society of Aesthetic Plastic Surgeons). Depuis 1997, les procédures chirurgicales ont augmenté de 80 % et les procédures non chirurgicales de 233 %. Quatre-vingt-douze pour cent des procédures ont été pratiquées sur des femmes. Les cinq principales procédures cosmétiques non chirurgicales en 2008 étaient les injections de toxine botulique (Botox) (2 464 123 procédures), l’épilation au laser (1 280 964 procédures), les traitements de remplissage dermique à l’acide hyaluronique (1 262 848 procédures), les peelings chimiques (591 808 procédures) et le resurfaçage de la peau au laser (570 880 procédures). La procédure la plus populaire parmi les personnes de moins de 35 ans est l’épilation au laser, tandis que la procédure la plus populaire parmi les personnes de plus de 35 ans est l’injection de toxine botulique. En 2008, les Américains ont dépensé près de 11,8 milliards de dollars pour des procédures cosmétiques.

Vieillissement de la population

Actuellement, les baby-boomers – nés entre 1946 et 1964 – sont les consommateurs les plus puissants dans le monde des traitements esthétiques et cosmétiques, et ils sont plus nombreux chaque année à dépenser des millions pour des procédures cosmétiques et esthétiques. Aux États-Unis, les baby-boomers représentent aujourd’hui 51 % de la population totale, avec 12 000 personnes qui fêtent leur 50e anniversaire chaque jour (une toutes les 8 secondes). Cette tendance va se poursuivre, le nombre d’Américains âgés de plus de 55 ans augmentant de 60 % au cours des 20 prochaines années.

Le processus de vieillissement du visage

En vieillissant, notre peau mûrit (vieillissement chronologique). Cette maturation est généralement accélérée par un processus connu sous le nom de photovieillissement. Le photovieillissement fait référence au vieillissement prématuré dû à l’exposition au soleil, au tabagisme et à une prédisposition génétique. Une peau saine est définie comme une peau lisse, ferme, éclatante, exempte de défauts et de lésions vasculaires, et repulpée grâce à une hydratation naturelle. Une peau en mauvaise santé est une peau inégale, tachetée de pigmentation, peu tonique et peu élastique (fine), coriace, terne et couverte de taches de vieillesse, de télangiectasies, de ridules et de rides. Ces changements indésirables sont provoqués par l’attraction de la gravité et les dommages cumulés à l’ADN, au collagène et aux membranes cellulaires par les radicaux libres produits par le métabolisme cellulaire normal, les éléments environnementaux et l’exposition au soleil. (Voir également la discussion sur le vieillissement de la peau au chapitre 59, Peaux).

Depuis des siècles, nous nous efforçons de ralentir le processus de vieillissement pour tenter de paraître et de se sentir plus jeune. Le processus de rajeunissement du visage vise à atteindre les objectifs suivants.

– Inverser les dommages causés par le soleil et réduire les signes de vieillissement (lésions vasculaires et pigmentées)
– Renouveler et recycler les cellules de la peau pour qu’elles paraissent plus jeunes et fonctionnent plus efficacement afin de conserver une apparence jeune (peau lisse)
– Détendre les muscles trop actifs qui provoquent les rides
– Remplacer le volume perdu
– Resserrer la peau relâchée et lâche
– Stimuler la production de collagène dermique

Au cours de la dernière décennie, de nombreux progrès ont été réalisés dans le domaine du rajeunissement facial non invasif. La liste des techniques de rajeunissement facial non invasives s’est considérablement allongée en réponse à la demande des baby-boomers vieillissants pour des procédures qui combinent sécurité, efficacité, prévisibilité et, bien sûr, un temps d’arrêt minimal. Les techniques de rajeunissement facial non invasives suivantes sont les procédures les plus largement pratiquées et les plus recherchées :

– Soins cosmétiques de la peau
– Microdermabrasion et perfusion cutanée
– Peelings chimiques
– Rajeunissement photofacial (lumière pulsée intense, ou IPL)
– Traitement au laser/IPL des cheveux, des veines, des lésions pigmentées, de l’acné et des tatouages
– Le resurfaçage par laser ablatif (dioxyde de carbone, erbium:grenat d’yttrium-aluminium)
– Thérapies basées sur la lumière (par exemple, radiofréquence [RF], photomodulation par diode électroluminescente [LED], dispositifs infrarouges [IR], resurfaçage fractionné)
– Resurfaçage cutané non ablatif/fractionnel
– Resserrement cutané non ablatif/fractionnel (RF, IR)
– Resurfaçage cutané ablatif/fractionnel
– Thérapie photodynamique (PDT)
– Sclérothérapie
– Injections de toxine botulique
– Traitements de comblement cutané

Plus récemment encore, les médecins esthétiques ont commencé à combiner des techniques de rajeunissement pour tenter de fournir des résultats meilleurs et plus durables. En fonction des préoccupations et des objectifs du patient, la plupart des procédures de rajeunissement du visage peuvent être réalisées de concert afin de fournir aux patients d’excellents résultats durables. En effet, lorsqu’elles sont combinées, ces procédures offrent des résultats bien supérieurs à ceux d’une seule procédure.

Il ne fait aucun doute que la médecine esthétique est le domaine de la médecine le plus passionnant et le plus en pleine expansion aujourd’hui. Compte tenu de cette croissance stupéfiante, il est plus important que jamais pour les prestataires de soins de rechercher constamment des possibilités de formation afin de se tenir au courant des récents progrès technologiques et des nouvelles procédures en médecine esthétique. Cette section du texte donne un aperçu des procédures de rajeunissement esthétique les plus populaires et les plus recherchées disponibles aujourd’hui. Ceux qui veulent entrer dans le domaine de la médecine esthétique sont fortement encouragés à suivre une formation clinique pratique intensive avec un médecin esthétique expérimenté.

Acide hyaluronique

L’étude du visage par rayons X fournit des indices sur le processus de vieillissement : la contraction répétée des muscles du visage entraîne une traction vers le bas et de côté du tissu graisseux sur le visage et le cou. Il en résulte une réduction du volume des lèvres, du menton et des sillons nasogéniens. La peau devient progressivement plus fine et a tendance à se plisser.

Les traitements au Botox sont d’abord administrés tous les 6 mois, puis une fois par an ou tous les deux ans. Nous utilisons le Botox d’Allergan, qui contient la toxine A de Botilinium, un microbe d’intoxication alimentaire. Ce produit utilisé à des doses qui ne provoquent pas de symptômes tels que l’empoisonnement détend le muscle concerné avec des rides en réduisant la conduction nerveuse de celles-ci. Lorsque le muscle se détend, les rides disparaissent. Naturellement, à fortes doses, il bloque complètement le mouvement musculaire.

Le plasma riche en plaquettes (PRP) a d’abord été utilisé en milieu clinique pour fixer des implants dentaires, puis, pour des raisons esthétiques, il a commencé à être utilisé pour la cicatrisation des plaies, la guérison des articulations, des cartilages et des muscles, et le rajeunissement de la peau. En raison de la teneur en plaquettes composée de divers facteurs de croissance qui attirent les cellules souches vers la région injectée ou masquée par la PCR, celle-ci a une excellente capacité de régénération.

Visite d’évaluation cosmétique et esthétique initiale

Quelle que soit la raison de la visite initiale, il est essentiel qu’une évaluation complète de l’état de santé général soit effectuée. Le questionnaire sur les antécédents médicaux généraux peut être utilisé pour obtenir une vue d’ensemble, mais des questions spécifiques doivent alors être posées sur la peau (Fig. 46-1). Il est important de déterminer exactement ce qui préoccupe le patient, car une autre procédure peut être plus appropriée que ce que le patient a demandé.

Voir https://theoueb.com/site-15510-sgl-esthetique pour en savoir beaucoup plus

Avantage de la chirurgie esthétique

Chirurgie esthétique

C’est un désir qui est aussi vieux que l’humanité : beauté juvénile et la jeunesse éternelle….

Mais la nature l’a prévu différemment : chaque personne doit accepter que la vieillesse fasse tout autant partie de la vie et ne peut être arrêtée.

Afin de retarder le processus de vieillissement au moins pour un certain temps, de plus en plus de personnes non seulement, utilisent des produits cosmétiques et des crèmes, mais font également appel à la chirurgie plastique.

Ces dernières années, le nombre d’opérations a augmenté ce qui fait penser que la prise de décision relative à la chirurgie plastique  devient de plus en plus facile. Toutefois, toute personne qui décide de se faire opérer à des fins esthétiques doit s’informer soigneusement au préalable. La chirurgie plastique est un autre domaine, et la chirurgie esthétique classique à ses avantages et ses inconvénients.

Raisons fréquemment mentionnées pour la chirurgie plastique

Les patients sont de plus en plus jeunes et de nombreux hommes n’hésitent plus à recourir à la chirurgie esthétique. Parce que si vous êtes beau ou belle, vous avez évidemment plus d’avantages. Nous vivons dans une société où l’apparence compte fortement.

La chirurgie esthétique n’est plus réservée aux riches et aux VIP. La vie est apparemment plus simple – si vous êtes satisfait de votre apparence, vous devez aussi être heureux et en rayonner.

Cependant, outre les personnes qui se font opérer volontairement, il y a aussi de nombreuses personnes qui sont touchées par les conséquences d’une blessure ou d’un accident, comme des brûlures, et qui peuvent être gravement défigurées.

Dans ce cas, la chirurgie esthétique est le meilleur moyen de restaurer l’apparence originale, au moins partiellement.

Dans ces cas, l’assurance maladie couvre généralement les coûts.

Cependant, la chirurgie esthétique typique est la liposuccion, les liftings, l’augmentation ou la réduction des seins, la correction du nez ou le traitement des rides. La médecine ne cesse de progresser dans ce domaine et, dans de nombreux endroits, il existe des cabinets et des cliniques spécialisés.

Avantages et inconvénients

Les avantages de la chirurgie plastique

Suppression rapide des défauts esthétiques

Le bien-être et l’estime de soi sont améliorés, la confiance en soi augmente généralement à nouveau.

La réalisation d’un idéal de beauté

Réduction rapide du poids

Une réussite professionnelle plus rapide dans les secteurs de la mode, télé et bien d ‘autres

Habituellement, plus de reconnaissance et d’acceptation sociales

Les inconvénients de la chirurgie plastique

Il y a toujours un risque lié à l’anesthésie générale

Des complications, une mauvaise cicatrisation et des saignements secondaires peuvent survenir.

Les patients peuvent être insatisfaits du résultat

Les désavantages professionnels et privés, le rejet, l’isolement et l’ostracisme social

Conseils détaillés et communication

En règle générale, la chirurgie esthétique est pratiquée sous anesthésie générale. Cela signifie qu’il y a toujours un risque général comme pour toute opération. En outre, un bon état de santé est extrêmement important. Des médecins sérieux et responsables déconseilleraient autrement la chirurgie.

Néanmoins, il peut toujours arriver que les blessures cicatrisent moins bien et plus lentement après une chirurgie esthétique. Une communication ouverte et intensive entre le médecin et le patient est très importante afin d’éviter le mécontentement et la déception des résultats. Les chirurgiens expérimentés peuvent et doivent expliquer ce qui est réaliste et ce qui ne l’est pas.

Belle et réussie après une chirurgie esthétique ?

Aujourd’hui, le thème de la chirurgie esthétique n’est plus un sujet tabou. D’une part, de plus en plus de personnes peuvent être opérées et, d’autre part, les opérations bien faites sont à peine perceptibles.

Mais beaucoup de gens espèrent une vie nouvelle, plus épanouie, avec une apparence attrayante. Peuvent-ils réussir ? Chacun doit décider de cela pour lui-même et peser le pour et le contre de la chirurgie plastique.

Chirurgie esthétique et procédures

 

chirurgie-estthetique

Bien que le développement de la chirurgie plastique soit généralement considéré comme ayant eu lieu au cours des vingt dernières années environ, les origines de la chirurgie plastique sont très anciennes.

La chirurgie plastique (et les rhinoplasties) dans les années 1400 – par Antonio Branca
Le nez a reçu la plus grande attention des premiers chirurgiens plastiques. L’une des premières procédures de reconstruction du nez, précurseur primitif de la “rhinoplastie”, est attribuée à un chirurgien du nom d’Antonio Branca et est décrite par le pantouflard Heinrich von Pfolspeundt dans son ouvrage fondateur “Buch der Bündth-Ertznei” de 1460. Von Pfolspeundt a décrit la technique dans les étapes suivantes :

1. Un modèle du nez est construit à partir de parchemin ou de cuir.
2. Ce modèle est ensuite posé sur l’avant-bras et une ligne est tracée autour de celui-ci.
3. La zone marquée est ensuite découpée autour et séparée des couches sous-jacentes de telle sorte que le bas de la plaquette nasale reste attaché au bras.
4. Le bras est ensuite soulevé jusqu’à la tête, la plaquette nasale étant positionnée sur le visage et cousue sur le défaut.
5. Le bras est ensuite lié à la tête pour le maintenir en place (voir ci-dessous).
6. Après 8 à 10 jours (inconfortables), lorsque la peau a cicatrisé au niveau du tissu du défaut, la partie inférieure du lambeau de peau est coupée, libérant le bras et permettant la reconstruction des narines.

La procédure peut sembler effrayante aujourd’hui, mais elle était à la pointe du progrès à l’époque (sans jeu de mots).

Malheureusement pour Antonio, ce n’est que près d’un siècle plus tard, après sa mort, lorsque Gasparo Tagliacozzi a écrit son ouvrage fondamental “De Curtorum Chirurgia per Insitionem Libri Duo” (sur la chirurgie des défauts par implantation), que la technique a acquis une grande renommée parmi les chirurgiens européens.

Beaucoup plus tard : au XIXe siècle, les chirurgiens plastiques se tournent vers l’Inde ancienne pour s’inspirer
La chirurgie plastique a dû attendre la fin du XVIIIe siècle pour connaître la prochaine avancée significative dans l’histoire de la chirurgie plastique : la greffe de peau. Et, ironiquement, la percée est venue de la redécouverte d’une procédure développée dans l’Inde ancienne.

La procédure de greffe de peau (voir ci-dessous) a été redécouverte dans un livre ancien appelé “Sushruta Samhita”, datant du 8ème siècle avant JC. Dans un coin des 184 chapitres du livre, une technique utilisant un lambeau en forme de feuille du front pour reconstruire le nez était cachée.

Les procédures, techniques et principes de la chirurgie esthétique sont entièrement axés sur l’amélioration de l’apparence d’une personne. Les principaux objectifs sont d’améliorer l’attrait esthétique, la symétrie et les proportions. La chirurgie esthétique peut être pratiquée dans toutes les zones de la tête, du cou et du corps. Quelques procédures de chirurgie esthétique comprennent l’augmentation mammaire, le rajeunissement du visage, le remodelage du corps, le remodelage du visage et le rajeunissement de la peau. La chirurgie esthétique comprend des procédures chirurgicales et non chirurgicales qui améliorent et remodèlent les structures du corps afin d’améliorer l’apparence et la confiance en soi.

Types de procédures

Augmentation mammaire – il s’agit d’utiliser des implants mammaires ou un transfert de graisse pour augmenter la taille de vos seins. Cette procédure peut également permettre de restaurer le volume des seins perdu après une réduction de poids ou une grossesse. Elle permet d’obtenir une forme plus arrondie des seins ou d’améliorer l’asymétrie naturelle de la taille des seins.
Rajeunissement du visage et de la peau – Le soleil, les troubles cutanés, le vieillissement et même l’hérédité peuvent tous contribuer aux irrégularités de la peau sur le visage et ailleurs sur le corps. Certaines de ces irrégularités sont des rides, des cicatrices d’acné, des changements de pigmentation comme les taches de rousseur, les taches solaires ou les vaisseaux sanguins visibles. Ces irrégularités peuvent entraîner une perte de tonicité de la peau, une sensation de manque de fermeté et une perte d’éclat. Le resurfaçage mécanique, les peelings chimiques et les produits injectables peuvent améliorer l’apparence des rides et ridules de l’ensemble du visage ou de celles qui se développent dans des régions spécifiques du visage.

Resurfaçage de la peau au laser –

Il s’agit d’un peeling au laser, d’une vaporisation au laser et d’une lasabrasion. Le resurfaçage de la peau au laser peut améliorer : les rides et ridules autour ou sous les yeux, le front ou la bouche, les cicatrices d’acné, la peau qui ne réagit pas après un lifting, la peau vieillie ou endommagée par le soleil, les verrues, les glandes sébacées agrandies sur le nez, les taches brunes, les varices, etc.

Remodelage du corps

Le remodelage du corps après une perte de poids importante permet d’éliminer l’excès de peau et de graisse affaissée tout en améliorant la forme du problème de soutien sous-jacent. Parmi les procédures de remodelage du corps, on peut citer le lifting des bras, le lifting du bas du corps, la plastie abdominale, le lifting du visage, le lifting des seins et le lifting de la partie médiane des cuisses.

Aliments à consommer avant et après

Ce que vous mangez dans le mois précédant votre intervention et pendant la période post-opératoire aidera votre corps à se rétablir plus rapidement. Votre temps de guérison sera accéléré et votre risque d’infection et de cicatrice diminué si vous suivez les conseils de votre médecin en matière de nutrition, ce qui optimisera le résultat de votre opération et votre rétablissement. Votre corps a besoin de plus de nutriments avant et après la chirurgie plastique pour favoriser la cicatrisation. Les protéines sont essentielles à la production de nouvelles cellules sanguines et de collagène. Les meilleures sources de protéines sont les poissons pauvres en graisses, les œufs, les viandes biologiques maigres et les protéines végétales. Vous devriez également compléter votre alimentation avec une gamme d’antioxydants tels que les vitamines A et C, le sélénium, le manganèse et le CoQ10. L’apport en sel doit être réduit et le sucre évité. Les fruits et légumes frais fournissent également un large éventail d’autres vitamines et minéraux essentiels, ainsi que des antioxydants.

Nous vous conseillons https://netgo.fr/site-152-docteur-riccardo-marsili pour en savoir plus encore !

Ce que vous devez savoir avant d’avoir recours à la chirurgie esthétique

 

chirurgie esthétique

La chirurgie plastique a continuellement émergé comme une division chirurgicale innovante, qui se consacre à améliorer et à rectifier l’esthétique du corps humain. Lancée il y a près de 70 ans, la chirurgie plastique et reconstructive a apporté une grande révolution dans le monde de l’amélioration esthétique du corps humain.

Fondamentalement, la chirurgie plastique et reconstructive se concentre sur la réparation des défauts du corps humain liés à l’apparence et au fonctionnement.

Tout ce que vous devez savoir sur les miracles de la chirurgie plastique et reconstructrice

La chirurgie esthétique à Paris et reconstructive dans les hôpitaux a redonné confiance à des millions de personnes vivant dans tous les coins du monde, le tout à un coût abordable. Elle permet d’améliorer et de reconstruire l’esthétique corporelle, déjà compromise par tant de raisons comme les accidents, la naissance et la chirurgie.

Elle est également capable de corriger les déficiences fonctionnelles de notre corps. Ces déficiences peuvent inclure les structures osseuses du visage, les anomalies congénitales comme les fentes labiales ou palatines.

Nous connaissons tous les traitements chirurgicaux magiques proposés par la division médicale de la chirurgie plastique. De l’inversion du vieillissement facial à l’agrandissement de la poitrine ou du derrière, toute esthétique peut être corrigée ou améliorée à l’aide de la chirurgie plastique et reconstructive.

Pourquoi s’appelle-t-elle chirurgie plastique et en quoi est-elle différente de la chirurgie esthétique ?

La chirurgie plastique est une spécialité consacrée à la reconstruction des défauts du visage et du corps dus à des troubles de la naissance, des brûlures, des traumatismes et d’autres maladies. La chirurgie plastique est motivée par la volonté de corriger les parties dysfonctionnelles du corps par définition esthétique.

Types de procédures de chirurgie plastique proposées par les meilleurs chirurgiens plastiques :

– Chirurgie de réparation des brûlures

– Réparation des défauts congénitaux ; fente palatine et fente labiale

– Reconstruction du sein

– Chirurgie de la main

– Révision de Scar

– Chirurgie plastique du nez et des lèvres

Voici les différents types d’interventions de chirurgie esthétique :

– Contournement du visage : Rhinoplastie, amélioration du menton et des joues

– Rajeunissement du visage : Lifting des paupières, du visage, du cou et des sourcils

– Amélioration du buste ou du dos : Augmentation, réduction ou lifting des seins

– Contournement du corps : Liposuccion ou chirurgie de perte de poids, plastie abdominale (réduction de l’estomac), traitement de la gynécomastie

La rectification de la fonctionnalité du corps liée à l’apparence est tout le miracle de la chirurgie plastique et reconstructive. Les personnes souffrant de différentes anomalies esthétiques retrouvent leur vie grâce aux traitements magiques qui relèvent de la chirurgie plastique et esthétique.

L’approche artistique des chirurgiens plastiques suprêmes de l’hôpital propose toutes les procédures de rectification avancées pour la meilleure esthétique du corps humain. Ces médecins de chirurgie plastique et reconstructive de l’hôpital sont hautement capables de fournir l’apparence reconstructive souhaitée après des blessures accidentelles ou des troubles de la naissance.

Les procédures de chirurgie plastique et reconstructrice les plus sûres proposées par l’hôpital :

– Chirurgie esthétique du visage

– Épilation au laser

– Resurfaçage et rajeunissement du visage

– Microchirurgie reconstructive

– Révisions de cicatrices et greffes de cheveux

– Tout type de chirurgie traumatologique

– Traitement au laser et traitement des veines

– Otoplastie

– Chirurgie reconstructive après brûlure

– Liposuccion et abdominoplastie

– Chirurgie esthétique et reconstructive du sein

– Craniofacial pédiatrique

– Reconstruction du cancer

– Rhinoplastie

– Retrait des tatouages

– Lever les bras

– Augmentation mammaire

– Reconstruction du sein

– Blépharoplastie

– Injections de Botox

– L’ascenseur à sourcils

– Lever les fesses

– Dermabrasion

Le département de chirurgie plastique s’occupe de toutes les opérations de chirurgie esthétique et reconstructrice. Avec des médecins et un personnel très expérimentés, nous nous assurons que le meilleur service est fourni aux patients et qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent

1. Chirurgie esthétique du visage
2. Chirurgie esthétique et reconstructive du sein
3. Liposuccion et abdominoplastie
4. Craniofacial pédiatrique
5. Correction des brûlures pour les brûlures ou cicatrices aiguës
7. Reconstruction du cancer
8. Révisions de cicatrices et greffes de cheveux
9. Microchirurgie reconstructive

Il est également capable de corriger les déficiences fonctionnelles de notre corps. Ces déficiences peuvent inclure les structures osseuses du visage, les anomalies congénitales comme les fentes labiales ou palatines.

Connaître les risques

Les brûlures résultant de l’épilation au laser peuvent entraîner des problèmes temporaires ou permanents. Les problèmes temporaires comprennent une gêne ou une douleur qui dure plus longtemps que la séance de traitement, un gonflement, une rougeur, des cloques, une infection et une décoloration. Les problèmes permanents peuvent inclure des cicatrices, ou une hyper ou hypopigmentation (taches de peau plus ou moins foncées). Si l’on essaie de traiter les poils avec des lasers de faible puissance ou si l’on utilise des réglages erronés, on risque en fait de déformer les poils et de les faire repousser de manière anormale (pensez à des poils enroulés ou à des poils filiformes), ce qui peut rendre le traitement encore plus difficile lors des traitements ultérieurs au laser.

Le mauvais traitement des veines au laser peut entraîner de graves complications telles qu’une déficience vasculaire, qui entraîne une mauvaise circulation dans le pied, des blessures, des infections, des ulcères et des cicatrices. Les lasers sont souvent utilisés pour traiter d’autres affections cutanées telles que les taches solaires ou la pigmentation, mais si une lésion cutanée suspecte n’est pas reconnue et qu’un médecin n’a pas été consulté, une affection médicale potentiellement dangereuse, comme le cancer de la peau, peut ne pas être diagnostiquée.

 Faites vos recherches

Je vous recommande de faire des recherches sur ce médecin et cette clinique. Au minimum, utilisez Google pour en savoir le plus possible sur ce médecin et cette clinique avant de faire votre évaluation avec le médecin. Si vous prenez du Botox, des produits de remplissage cutané, de la sclérothérapie ou d’autres injectables, vous devez consulter un médecin agréé qualifié. Pour savoir s’il s’agit ou non d’un médecin agréé, consultez le site web de l’Ordre des médecins et chirurgiens. Si la clinique ne dispose pas d’un médecin qualifié qui vous verra personnellement, ne vous y rendez pas.

Posez les bonnes questions.

Commencez par leur demander comment ils ont été formés, combien d’interventions ils ont effectuées, depuis combien de temps ils font les traitements, combien de complications ils ont eues, ainsi que de demander à voir les photos avant et après de certains de leurs propres clients qui ont donné l’autorisation d’utiliser leurs photos. Vous ne pouvez pas demander des témoignages car cela est contraire aux directives.

Gestion de la douleur après votre opération chirurgie esthétique

 

chirurgie esthetique

Le lifting facial peut entraîner des changements radicaux dans l’apparence de n’importe quel patient, ce qui peut être à la fois excitant et éprouvant pour les nerfs. De nombreux patients qui se rendent aux consultations de lifting partagent les mêmes inquiétudes quant aux changements physiques et à la douleur qu’ils pourraient ressentir pendant leur convalescence. Il est naturel de craindre l’inconnu et de s’inquiéter que quelque chose de nouveau et de différent puisse nous mettre mal à l’aise. Pourtant, bien qu’ils s’attendent au pire, une grande majorité des patients ayant subi un lifting facial sont heureux de découvrir que leur opération est beaucoup moins douloureuse que ce qu’ils avaient prévu. Si vous vous inquiétez de la douleur après votre opération de lifting, ces conseils et astuces peuvent vous aider à vous rétablir avec un minimum d’inconfort.

La douleur du lifting facial

Votre opération ne vous fera pas mal du tout, grâce aux anesthésiques et aux sédatifs. Vous dormirez profondément pendant toute la durée de l’intervention et pendant un certain temps après, jusqu’à ce que les médicaments se dissipent. L’opération de lifting peut durer de trois à six heures selon l’importance des changements demandés. Votre chirurgien plasticien facial sera mieux équipé pour vous donner un devis ferme une fois qu’il aura évalué votre visage, entendu vos préoccupations et planifié son intervention.

Le lifting facial consiste à pratiquer des incisions bien cachées le long de la ligne des cheveux, en bas et autour des oreilles, puis le long du cuir chevelu inférieur. Votre chirurgien plasticien est alors en mesure d’apporter les modifications nécessaires à votre peau, aux dépôts de graisse et aux tissus sous-jacents pour créer l’apparence plus jeune que vous souhaitez. Tout excès de peau et de graisse sera éliminé, les tissus de soutien seront soulevés et resserrés, puis la peau plus lisse sera posée sur le visage et fixée avec des sutures. Tous ces changements seront effectués pendant que vous dormirez paisiblement. Même au premier réveil, vous vous sentirez peut-être un peu désorienté, nauséeux ou somnolent, mais vous ne ressentirez aucune douleur. Votre chirurgien plasticien peut discuter avec vous de toutes les préoccupations que vous pourriez avoir concernant la période de chirurgie et de rétablissement précoce.

On vous proposera de vous reposer, surtout de laisser les compresses sur vos plaies. C’est ainsi qu’est gérée la douleur par un chirurgien esthétique. Paris a un vrai savoir faire et peut compter sur ces chirurgiens esthétique qui pratique différents techniques de chirurgie esthétique en gérant bien les soins post-opératoires.

Jusqu’à ce que l’anesthésie se dissipe, vous ne ressentirez peut-être rien de plus qu’un gonflement et une bouffissure autour du visage. Peu à peu, ces médicaments vont céder et les analgésiques prescrits vont reprendre le dessus. Tout au long de ce processus, ne vous inquiétez pas si vous vous sentez groggy, étourdi ou désorienté. Certains patients ressentent également des picotements à mesure que l’engourdissement de leur corps s’atténue. Les maux de tête, les frissons, la fatigue et les vertiges sont également des symptômes courants, il est donc préférable de rester immobile jusqu’à ce que ces effets secondaires disparaissent. Une légère douleur se développera alors et vous ressentirez d’abord le besoin de prendre des analgésiques.

La douleur pendant la convalescence d’un lifting facial

Une fois que vous aurez complètement abandonné l’anesthésie et que vous serez rentré chez vous, c’est à ce moment-là que votre douleur sera la plus intense. Chaque patient est différent et a sa propre tolérance à la douleur, il est donc difficile de prévoir exactement ce que vous allez ressentir. En général, les patients sont agréablement surpris de voir à quel point leur douleur est gérable pendant cette période et de constater l’efficacité de leurs médicaments et autres remèdes. Dans ces premiers jours, dormez autant que possible et ne sautez aucune dose de médicament anti-douleur ; votre corps doit pouvoir se détendre pour bien guérir et ne pas lui causer de stress inutile.

Suivez attentivement les instructions de votre chirurgien plasticien facial pour vous assurer que votre rétablissement se fera en douceur et avec succès. Elles peuvent comprendre des soins pour vos incisions, le remplacement des pansements et d’autres mesures pour éviter l’infection et surveiller votre guérison. Non seulement ces mesures peuvent vous maintenir sur la voie de la guérison, mais elles peuvent aussi réduire au minimum les risques de complications plus graves.

Gestion de la douleur pendant la convalescence d’un lifting facial

Il n’existe pas d’opération chirurgicale qui ne vous cause pas de douleur et qui ne nécessite qu’une petite période de convalescence. Le lifting facial se concentre sur une zone délicate qui présente de nombreuses terminaisons nerveuses et des subtilités, mais cela ne signifie pas que vous devrez souffrir en silence jusqu’à ce que tout guérisse. Si vous souhaitez vous préparer à un rétablissement facile et confortable, planifiez à l’avance ces mesures de gestion de la douleur :

Demandez à quelqu’un de rester avec vous pendant les 48 premières heures suivant votre opération. Cela vous permettra de vous reposer et de vous détendre plus facilement, car il y aura quelqu’un pour répondre au téléphone, recevoir le courrier, laisser les chiens sortir et même vous préparer des repas.

Gardez la tête haute tout le temps. Lorsque vous vous allongez ou dormez, maintenez un angle élevé pour réduire le flux sanguin vers votre tête. Cela peut vous aider à maîtriser votre enflure et à vous sentir moins mal à l’aise.

Remplissez votre ordonnance de médicaments antidouleur avant votre opération et ayez-la à portée de main. Après tout, vous ne pourrez pas faire de courses sur le chemin du retour de la clinique !
Achetez quelques compresses froides à l’avance pour les appliquer selon vos besoins. Discutez avec votre chirurgien plasticien facial des applications appropriées de la thérapie par le froid pour vous assurer qu’elle est sûre et des étapes de votre rétablissement auxquelles elle peut être utilisée.
Pendant votre convalescence, soyez attentif à la façon dont votre visage guérit et à tout changement qui pourrait survenir. Si vous constatez une augmentation spectaculaire de la douleur, du gonflement ou de la rougeur autour des incisions, contactez immédiatement votre chirurgien plasticien.

Chirurgiens plasticiens vs chirurgiens esthétique

 

chirurgien esthetique à Paris

La plupart des médecins qui pratiquent la chirurgie plastique font de la publicité. Malheureusement, tous les chirurgiens qui font de la publicité pour la “chirurgie esthétique” ne sont pas des chirurgiens plastiques ! Si une publicité ne dit pas chirurgien esthétique à Paris, alors ils ne le sont probablement pas ! Chirurgien cosmétiquene signifie pas nécessairement chirurgien plastique. Si une publicité dit chirurgien esthétique, il peut s’agir d’un chirurgien plastique spécialisé dans la chirurgie esthétique, mais il peut aussi s’agir d’un gynécologue, d’un dermatologue, d’un médecin de famille, d’un chirurgien général ou même de votre dentiste.

C’est vrai, même les dentistes ont étendu leur pratique aux liftings, aux paupières, au BOTOX et même à la liposuccion. Ce que la plupart des gens ne comprennent pas, c’est que n’importe quel médecin ou docteur en médecine peut se dire chirurgien esthétique. Mais ils ne peuvent pas s’appeler chirurgien esthétique s’ils n’ont pas suivi un programme de résidence ou de formation en chirurgie plastique. Le fait est que pour qu’un médecin puisse s’appeler “chirurgien esthétique”, il n’est pas nécessaire d’avoir une formation en chirurgie plastique ou une formation officielle en chirurgie de quelque nature que ce soit. Il suffit d’être médecin !

Je pense que le problème vient de la diminution du remboursement par les assurances de la plupart des médecins pratiquant la médecine familiale, la dermatologie, l’ORL, la chirurgie générale, les dentistes, les ophtalmologues, les médecins généralistes, les obstétriciens, etc. De nombreux médecins cherchent donc à compléter leurs revenus et se tournent vers le monde de la médecine esthétique. Malheureusement, il n’existe pas de réglementation pour les en empêcher.

L’importance du recours à un chirurgien plasticien

Traditionnellement, les chirurgies esthétiques telles que les liftings, les plasties abdominales, les rhinoplasties (rhinoplasties), les liposuccions, etc. sont pratiquées par des chirurgiens plastiques. Les chirurgiens plastiques suivent une formation d’au moins 5 à 7 ans en chirurgie du corps entier, apprenant les techniques chirurgicales et acquérant un niveau de confort en anatomie corporelle que vous ne pouvez pas obtenir dans un manuel ou un cours de week-end. Malheureusement, de nombreux médecins qui sont formés dans d’autres spécialités sont amenés à suivre le type de cours Tout ce qu’il faut savoir sur la liposuccion en bref, puis à se faire appeler “chirurgiens esthétiques” et à pratiquer ces interventions sur un public non averti.

La liposuccion et les transferts de graisse sont un exemple de la raison pour laquelle il est important de faire appel à un chirurgien plastique certifié par le conseil d’administration. On observe aujourd’hui une grande tendance chez les personnes qui estiment que leur dos est plat, à améliorer leurs fesses afin qu’elles soient plus pleines et plus galbées. L’une des meilleures façons d’y parvenir est de recourir à un processus de transfert de graisse. Cependant, certains chirurgiens qui ne sont pas formés aux techniques de chirurgie plastique peuvent proposer des injections dans les fesses et utiliser une substance à base de silicone pour améliorer la forme des fesses. Cela présente non seulement des risques majeurs, mais les résultats sont presque toujours insatisfaisants pour le patient. Un chirurgien plasticien compétent, formé à la liposuccion et au processus de transfert de graisse/greffe de graisse, utilisera cette technique correctement pour obtenir des résultats magnifiques, sains et durables. La différence entre les deux scénarios est la nuit et le jour.

Un autre exemple nous vient de la République dominicaine, où une Américaine s’est rendue en voyage pour se faire liposucer et a fini par en mourir. La liposuccion est l’une des procédures de chirurgie plastique les plus couramment pratiquées, et bien que les complications soient toujours un risque avec la chirurgie, ce risque devrait toujours être minimisé en recherchant un chirurgien plastique correctement formé, certifié et expérimenté.

La formation en chirurgie plastique est rigoureuse

La plupart des spécialités médicales/chirurgicales sont régies ou réglementées par l’AMBS. C’est ce conseil qui certifie toutes les spécialités médicales et chirurgicales reconnues, dont la chirurgie esthétique ne fait pas partie ! Ces spécialités comprennent la chirurgie plastique, la chirurgie générale, la dermatologie, l’oto-rhino-laryngologie (ORL), la médecine familiale, la médecine interne, etc. Pour obtenir la certification du conseil, vous devez suivre un programme de formation en résidence dans l’une de ces spécialités et passer un examen de certification complet du conseil portant sur vos connaissances dans cette spécialité. Et, comme mentionné précédemment, il n’y a pas d’examen de certification donné ou approuvé par l’A.B.M.S. pour la chirurgie esthétique car il n’y a pas de programme de résidence pour la chirurgie esthétique. Cela fait partie de la formation en chirurgie plastique.

La formation en chirurgie esthétique a toujours fait partie de la formation en chirurgie plastique, c’est pourquoi les termes chirurgien plastique et chirurgien esthétique ont été considérés comme une seule et même chose. Mais aujourd’hui, ce n’est peut-être plus le cas. Donc, lorsque vous cherchez un chirurgien plastique pour faire votre chirurgie esthétique, assurez-vous qu’il/elle est vraiment un chirurgien plastique et qu’il/elle est certifié(e) en chirurgie plastique.

Vous pouvez en savoir plus sur ces sites web qui vont encore plus loin dans le choix de votre chirurgien esthétique :

Comment choisir un chirurgien plasticien ?

 

chirurgien esthetique à Paris

Vous trouverez ici des informations sur :

Que signifie être un chirurgien plasticien certifié ?
Importance de la certification du conseil d’administration
Comprendre les désignations : MD, DO, FACS, formation médicale
Sociétés et conseils d’administration
Planches de chirurgie plastique
Vérification des titres de compétences

Lorsque vous choisissez un chirurgien esthétique Paris , vous devez tenir compte d’un certain nombre de facteurs. La formation médicale et l’expérience chirurgicale sont les principaux indicateurs des qualifications du chirurgien.

Les procédures corporelles telles que l’augmentation mammaire et l’abdominoplastie (plastie abdominale) nécessitent une longue période de chirurgie et sont très invasives. Les principaux organes et groupes musculaires sont touchés par ces procédures et il faut prendre grand soin de les réaliser de manière sûre et efficace.

La chirurgie plastique du visage, comme les liftings et les rhinoplasties (chirurgie du nez), comprend des incisions dans des zones très délicates et nécessite une grande compétence chirurgicale.

La certification du conseil d’administration est un autre critère important. Aucun facteur ne peut à lui seul vous garantir le meilleur médecin pour une procédure donnée. En fin de compte, c’est à vous de décider quel chirurgien est le meilleur pour vos objectifs et vos attentes spécifiques.

Que signifie être un chirurgien plasticien certifié par un conseil d’administration ?

La certification peut être une question très déroutante. Il suffit d’ouvrir les pages jaunes ou de consulter les annonces dans les journaux pour voir des chirurgiens plastiques qui font la promotion de toutes sortes d’adhésions à des sociétés et de certifications de conseils d’administration. Alors, comment comprendre tout cela ?

Tous les organismes de certification exigent des niveaux différents de formation et d’expérience en chirurgie, et vous devez être conscient de ces différentes exigences. En d’autres termes, tous les médecins certifiés ne sont pas formés de la même façon pour certaines procédures de chirurgie esthétique. (Il est important de noter que les sociétés médicales n’accordent pas la qualité de membre d’un conseil d’administration).

L’appartenance à une société ou à un conseil d’administration ne garantit pas la réussite de l’intervention. Cependant, certains conseils de certification exigent une formation et une expérience médicales approfondies, comme l’ABPS. Les patients peuvent être sûrs que les médecins certifiés par ces organismes ont reçu une formation spécifique et rigoureuse en chirurgie.

Mais dans le monde de la chirurgie plastique, où de nombreuses procédures sont effectuées dans le cabinet du chirurgien, il est relativement facile pour un médecin de donner l’impression d’être un “chirurgien plastique qualifié. Il est donc très important que vous vous renseigniez sur l’éducation, la formation, la certification et l’expérience du médecin afin de faire le meilleur choix.

L’importance de la certification du conseil d’administration

La popularité de la chirurgie plastique monte en flèche et de plus en plus de médecins essaient de répondre à la demande de cette spécialité qui est devenue partie intégrante de la médecine traditionnelle. Tout médecin agréé peut se dire chirurgien plastique, c’est pourquoi il est primordial de trouver un prestataire correctement formé et certifié. Le choix d’un médecin certifié membre d’un conseil agréé est la première étape pour garantir la qualité des soins et des résultats.

En chirurgie plastique, où un grand nombre d’interventions sont effectuées dans le cabinet du chirurgien, il est relativement facile pour un médecin de donner l’impression d’être un “chirurgien plastique qualifié. Les lois exigeant la divulgation de qualifications spécifiques dans les publicités ou les brochures varient d’un État à l’autre. Ainsi, bien qu’un médecin puisse figurer dans les pages jaunes en tant que chirurgien plastique , l’information peut ne pas révéler quel est le board qui a accordé la certification. Il est donc important que vous vous renseigniez sur l’éducation, la formation, la certification et l’expérience du médecin pour faire le meilleur choix.

Auparavant, une fois qu’un médecin était certifié par le conseil, il était certifié à vie. Aujourd’hui, en raison des nouveaux développements de la technologie médicale, les conseils de certification exigent des médecins qu’ils renouvellent périodiquement leur certification afin de s’assurer que leur formation est à jour.

La certification par les conseils ne garantit pas que vous obtiendrez de bons résultats lors de la procédure de chirurgie plastique esthétique ou qu’il n’y aura pas de complications. Mais vous pouvez être sûr qu’un chirurgien plastique certifié par un conseil d’administration a la formation et l’expérience requises. La formation et les compétences du chirurgien jouent un rôle majeur dans les résultats de la chirurgie plastique. Comme dans toute profession, certains praticiens sont meilleurs que d’autres. En plus de la formation et de la certification du conseil d’administration, renseignez-vous sur les performances passées du chirurgien. Vous pouvez le faire en regardant des photos avant-après de patients antérieurs et en consultant des références de bouche à oreille d’autres patients.

Le docteur en médecine suit une formation de quatre ans dans une école de médecine et apprend la théorie et la pratique de la médecine allopathique ou traditionnelle. Dans la pratique médicale traditionnelle, les maladies et la santé sont évaluées et traitées principalement sur la base de symptômes ou d’attributs associés spécifiquement à l’état de santé.

Un docteur en ostéopathie fréquente une école d’ostéopathie de quatre ans et apprend la médecine holistique ainsi que la médecine traditionnelle. L’objectif de la médecine holistique est d’évaluer les maladies et la santé dans le contexte du patient dans son ensemble.

Les programmes des deux écoles sont presque identiques. Les organismes publics d’autorisation et la plupart des hôpitaux et des programmes de résidence reconnaissent les diplômes comme équivalents. En d’autres termes, les médecins ostéopathes sont légalement et professionnellement équivalents aux médecins.

Pour devenir médecin, chaque étudiant doit suivre quatre années de formation de premier cycle, quatre années d’école de médecine, et des années supplémentaires d’internat et de résidence. Pendant la période d’internat, ils travaillent avec des patients sous la supervision de médecins dans de nombreux domaines, dont la médecine interne, la psychiatrie, la gynécologie et la chirurgie. De nombreux médecins reçoivent une formation médicale de deuxième cycle dans une spécialité particulière grâce à un internat rémunéré qu’ils effectuent dans un hôpital. Beaucoup de médecins participent à un stage de 12 mois et à une résidence qui peut s’étendre sur six ans.

Pour obtenir une licence , les médecins doivent être diplômés d’une école de médecine agréée, passer un examen rigoureux et suivre un à sept ans d’études supérieures, en fonction de leur spécialité. Pour recevoir la certification de l’ABMS ou de l’AOA, le médecin doit passer un autre examen dans les deux ans suivant son entrée en fonction.

L’appartenance à une société ou la certification par un conseil spécifique ne garantit pas le succès de l’opération. Toutefois, certains organismes de certification exigent une formation et une expérience médicales approfondies, et vous pouvez être certain que les médecins certifiés par ces organismes ont reçu une formation spécifique et rigoureuse en chirurgie. Tous les organismes de certification exigent des niveaux différents de formation et d’expérience en chirurgie, et vous devez être conscient de ces différentes exigences. En d’autres termes, tous les médecins certifiés par ces organismes ne sont pas formés de la même façon pour certaines procédures de chirurgie esthétique.

Il est important de noter que les sociétés médicales n’accordent pas le droit de siéger à un conseil d’administration. Toutefois, pour qu’un médecin puisse obtenir l’adhésion à certaines sociétés, il doit être invité à y participer. Afin de conserver certaines adhésions, le médecin doit suivre chaque année un nombre spécifique d’heures de formation continue, axée sur les nouvelles procédures, la sécurité des patients et d’autres domaines en constante évolution de la chirurgie plastique.

Voici une liste de quelques sites web de spécialistes en chirurgie esthétique qui pourrait vous intéressé :

 

QUESTIONS À POSER À VOTRE CHIRURGIEN DES PAUPIÈRES

 

chirurgie esthetique

La chirurgie des paupières est une intervention de chirurgie esthétique sensible, même si elle est relativement mineure. Lors de la consultation initiale, le patient doit poser librement ses questions et en apprendre le plus possible sur l’intervention et le cabinet du chirurgien avant de prendre une décision finale.

chirurgie des paupières, chirurgie plastique

Le patient doit de préférence noter la liste des questions au préalable et l’apporter au cabinet du chirurgien pour la consultation. Cela signifie que vous n’oublierez pas de demander tout ce qui est vital ou, du moins, que vous augmenterez les chances de ne pas oublier de demander tout ce qui est vital. Cela signifie également que le chirurgien vous prendra très probablement plus au sérieux puisque vous êtes arrivé à la consultation plus préparé que d’autres.
Les patients bien informés seront généralement mieux préparés pour la chirurgie des paupières et en tireront un bénéfice en termes de résultats globaux. Les chirurgiens plasticiens du Centre esthétique de chirurgie plastique (ACPS), dont la réussite est reconnue et qui sont certifiés par le conseil d’administration, pratiquent la chirurgie des paupières sur des patients à Houston, au Texas, au Texas et dans d’autres villes et banlieues de cette partie des États-Unis.

Avez-vous une certification en chirurgie plastique ?

Le chirurgien qui effectue un lifting des paupières devrait idéalement être certifié en chirurgie plastique. Les chirurgiens plastiques certifiés par un conseil d’administration doivent investir dans des normes de qualité élevées et les meilleures pratiques, poursuivre leur formation continue, adopter des techniques chirurgicales avancées et suivre les protocoles de sécurité les plus récents.

Combien d’années de formation et d’expérience avez-vous ?

Le patient doit avoir une idée précise de l’investissement que le chirurgien a fait dans sa formation médicale et chirurgicale et du type d’expérience pratique qu’il possède dans le domaine de la chirurgie plastique. Il est important de choisir un chirurgien ayant les compétences et l’expertise nécessaires, en particulier pour une procédure délicate comme la chirurgie des paupières.

Avez-vous déjà pratiqué une opération des paupières ou une intervention faciale ?

Certains chirurgiens peuvent avoir des compétences et une expérience étendues dans diverses procédures liées au corps et aux seins, mais peuvent ne pas être très au fait des procédures liées au visage ou, plus précisément, des procédures liées aux yeux. Il est préférable de choisir un chirurgien qui a une compréhension concrète de l’anatomie du visage et des yeux et qui a déjà pratiqué des procédures de rajeunissement du visage et des yeux.

Voir aussi pour en savoir plus : https://netgo.fr/site-152-docteur-riccardo-marsili

Quel lieu de chirurgie recommanderiez-vous pour la chirurgie des paupières ?

Le chirurgien aura généralement la possibilité de pratiquer la chirurgie des paupières dans un hôpital, un centre chirurgical agréé ou un bloc opératoire privé. Chaque option présente ses propres coûts et avantages. Le chirurgien doit discuter de ces options avec le patient et lui suggérer celle qui convient le mieux à ses besoins.

Auriez-vous recours à une anesthésie générale ou locale ?

Le chirurgien peut recommander une anesthésie générale ou une anesthésie locale avec sédation pour effectuer la chirurgie des paupières. Le patient doit savoir si l’anesthésie sera pratiquée par un anesthésiste ou une infirmière anesthésiste, et s’ils seront présents dans la salle d’opération jusqu’à la fin de l’intervention.

Quel sera le coût de la chirurgie des paupières ?

La chirurgie des paupières est généralement pratiquée à des fins esthétiques, et le patient devra payer de sa poche. Il doit donc préciser les aspects financiers lors du premier rendez-vous et avoir une estimation claire de tous les coûts, y compris les dépenses pré et postopératoires.

Quels sont les risques et complications potentiels ?

Pour pouvoir faire un choix éclairé et poignant, le patient doit connaître à l’avance les risques et complications typiques qui peuvent être associés à la chirurgie des paupières. Les chirurgiens esthétiques de l’ACPS, prévenants et formidables, reçoivent des patients  et d’autres quartiers et communautés de cette partie du puissant État pour la chirurgie des paupières.

Le jour de l’opération
Quelques conseils simples peuvent être suivis le jour de l’opération :

Se laver soigneusement les cheveux et les sourcils
Ne pas porter de maquillage ou de cosmétiques
Évitez de porter des bijoux, des piercings, des faux cils ou des lentilles de contact au centre de chirurgie

Porter des vêtements amples et confortables avec des boutons à l’avant ou une fermeture éclair
Les patients diabétiques doivent faire vérifier leurs paramètres essentiels avant d’être emmenés en salle d’opération. Les chirurgiens cosmétiques hospitaliers et fantastiques de l’ACPS reçoivent des patients  et d’autres quartiers et villes de cet étonnant état américain pour la chirurgie des paupières.

Au cours des trois ou quatre dernières décennies, la chirurgie plastique est devenue un terme populaire, mais il est souvent mal compris et mal jugé. La disponibilité de la chirurgie plastique et le nombre de personnes qui la subissent ont beaucoup augmenté. Les célébrités et les personnes influentes qui subissent ces interventions ont contribué à sa popularité, mais ont également suscité de nombreuses spéculations sur la signification exacte du terme chirurgie plastique.

Chirurgie plastique :

Le terme “chirurgie plastique” est dérivé du mot grec “plastikos” qui signifie “mouler”. Les chirurgiens esthétiques et plastiques pratiquent cette procédure en restaurant la fonction et la forme (l’apparence) de diverses parties du corps humain. La chirurgie plastique peut être de deux types : la chirurgie reconstructive et la chirurgie esthétique ou cosmétique. La chirurgie reconstructive vise à rétablir la fonction perdue à la suite d’un accident, de brûlures, d’un cancer ou de malformations congénitales, tandis que la chirurgie esthétique ou cosmétique vise à améliorer ou à modifier l’apparence d’une personne. La chirurgie plastique est un domaine qui comprend un large éventail de procédures effectuées sur toutes les parties du corps, des cheveux aux pieds.

Chirurgie reconstructive :

La chirurgie reconstructive est une chirurgie pratiquée sur n’importe quelle partie du corps pour rétablir la fonction normale, qu’il s’agisse du visage, du nez, des mains ou de toute autre partie. Certains patients naissent avec des difformités comme des fentes labiales et palatines, des nez déformés, des mains anormales, etc. D’autres peuvent avoir besoin d’une reconstruction après un accident, une brûlure, l’ablation d’un cancer, une fracture, une microchirurgie des mains et des pieds, etc. L’ablation d’un cancer dans n’importe quelle partie du corps est une procédure déformante et nécessite souvent une reconstruction. Que ce soit pour le visage après un cancer de la bouche ou pour le sein après l’ablation d’un cancer, la chirurgie esthétique et reconstructive fait merveille pour restaurer la fonction et aider les patients dans leur processus de guérison.

Chirurgie esthétique :

Elle est également appelée chirurgie esthétique. La chirurgie esthétique comprend des procédures qui remodèlent et mettent en valeur des zones du corps, améliorant ainsi l’apparence et l’image du corps. Les patients qui ont une vision positive et des attentes réalistes quant à l’apparence qu’ils souhaitent modifier peuvent être pris en considération pour la chirurgie esthétique. Il est important d’être bien informé et conscient des avantages attendus et des risques possibles lorsqu’on choisit de subir une intervention esthétique. La chirurgie esthétique doit être un choix personnel et ne doit pas être pratiquée pour plaire aux autres

Scroll To Top